Nadal et Murray par abandon

La deuxième journée de l’Open d’Australie a commencé sans surprises aucune. Toutes les têtes de série sont passées, pour l’instant, même si certains ont dû bûcher plus que d’autres pour passer au deuxième tour. Pour l’instant, il n’y a eu que deux matchs de 5 sets, contrairement à hier. Malheureusement, nous avons aussi eu droit au premier abandon en cours de match aujourd’hui (quelque chose que j’ai toujours trouvé moche) et c’est arrivé sur le Rod Laver Arena, en plus.

 

Marcos Daniel abandonne

 

Photo : William West/AFP/Getty Images

Le premier match de Rafael Nadal (1) aura été de courte durée. Diminué par une blessure au genou, son adversaire, le Brésilien Marcos Daniel, n’a jamais donné d’opposition. Après un premier set perdu 6-0, Daniel fait venir le soigneur une première fois pour faire bander son genou. Il retourne jouer, mais on sent déjà qu’il y aura abandon. C’est finalement ce qui est arrivé vers la fin de la deuxième manche. Incapable de poursuivre, Marcos Daniel lance la serviette et Nadal passe donc au deuxième tour avec une victoire par abandon de 6-0, 5-0.

 

Il est difficile de se faire une idée du niveau de jeu de l’Espagnol dans un tel match. Il semble en meilleure forme qu’à Doha, mais à mon avis, il n’est pas encore remis à 100%, mais ça se replacera sûrement dans les prochains jours. Et ce n’est pas aujourd’hui qu’il a dû travailler très fort de toute façon. Ça ne devrait pas être trop compliqué pour lui au deuxième tour, alors qu’il affrontera le jeune Américain Ryan Sweeting, qui a vaincu Daniel Gimeno-Traver en trois manches, 6-4, 6-4 et 6-1.

 

Les matchs sont courts sur les petits courts

Le premier match que j’ai suivi ce soir n’était pas diffusé et je ne devais pas, à prime abord, le suivre. Mais comme ça m’a pris plus de temps que prévu pour « réparer » le tableau du pool, la sieste a été reléguée et je me suis mise à regarder le pointage du match opposant Eduardo Schwank à Leonardo Mayer, qui effectuait un retour au jeu, lui qui n’avait pas joué depuis l’US Open en raison d’une blessure au dos.

 

 

Photo : AP/Andrew Brownbill

Comme prévu, facile victoire de Schwank, qui a même infligé un rare bagel à un adversaire dans l’heure trois-quart qu’aura duré ce match, 6-2, 6-0, 6-4. Son adversaire au prochain tour, comme prévu, sera l’Espagnol Guillermo García-López (32), qui a difficilement vaincu l’Allemand Michael Berrer en quatre manches 6-4, 6-4, 3-6, 6-3. Je ne sais pas à quel point sa victoire aisée contre son compatriote, sur sa pire surface, donnera confiance à l’Argentin, mais il arrivera assurément reposé dans son match jeudi (mercredi pour nous), plus que son adversaire. Et j’espère que contrairement à leur dernier affrontement, il ne sacrera pas trop fort quand il le fera.

 

Une autre victoire qui a de quoi me réjouir en tant que fan est survenue sur le même Court 21 juste après, alors qu’Alexandr Dolgopolov a défait Mikhail Kukushkin en trois manches de 6-3, 6-3, 6-4. Une belle entrée en la matière pour l’un des non-têtes de série les plus populaires du pool et l’un des jeunes joueurs les plus admirés de la dernière année.

 

Dur pour les nerfs

Le match que j’ai suivi avec le plus d’attention est définitivement l’affrontement entre Juan Martín del Potro et Dudi Sela. D’abord, parce que je n’ai pas vu l’Argentin dans un match complet depuis presque pareille date l’an dernier, alors qu’il s’était incliné en quarts contre Marin Cilic. Ensuite, parce que c’est mon favori. Finalement, parce que je m’attendais à ce que ce ne soit pas de la tarte.

 

 

Photo : AP/Andrew Brownbill

Et le premier set m’a donné raison. Brisant sur un jeu controversé tôt dans la manche (la balle aurait été à l’extérieur, mais pas appelée, alors le point s’est continué pour se terminer sur un coup droit gagnant de l’Argentin), Delpo a finalement perdu son bris quelques jeux plus tard. Mais c’est le long tiebreak qui a suivi qui a retenu l’attention. De nombreux échanges accrochés, 5 balles de manches sauvées (sur son service, souvent sur un ace ou une grosse première), une guerre de nerfs qui s’est terminée par la prise de la première manche 15-13 par del Potro, de qui on a vu de nombreux signes encourageants (les gros services au moment opportun, le coup droit souvent précis, même si parfois erratique aussi), mais aussi plusieurs marques du normal manque de synchronisme qui finira par partir avec le temps.

 

Le deuxième set s’est beaucoup mieux déroulé pour l’Argentin, qui a rapidement pris une avance de deux bris pour servir pour la manche à 5-2. Il s’est fait briser à sa première tentative et a bien failli se faire rejouer le tour à la seconde, mais encore une fois, il a su sortir de gros services au moment opportun pour remporter la manche 6-4.

 

Un bris au neuvième jeu du troisième set a scellé l’issue du match et une belle victoire en trois sets pour le Loup-Garou d’Argentine 7-6(13), 6-4, 6-4. En entrevue sur le court après le match, Delpo s’est dit vraiment très heureux d’être de retour et de jouer, de retrouver les tournois, les fans, les adversaires. Le poignet lui fait-il mal? Quand c’est humide.

 

Sela a vraiment fourni une solide résistance. Si le premier set était allé en sa faveur, je crois que ce match aurait été fort différent.

 

Mais ce que je retiens du match, c’est surtout le manque de classe des partisans de Sela, qui hurlaient sur chaque faute de del Potro et célébraient chacune de ses (rares) double fautes, ses premiers services ratés, ses coups dans le filet. Une bande de hooligans qui font vraiment honte à un public dans un match de tennis. En Coupe Davis, ça peut passer, mais encore, applaudir une double faute d’un adversaire, c’est un manque de savoir-vivre sans nom. Heureusement, les partisans de l’Argentin ne sont pas entrés dans le jeu, même si ce dernier a dû se plaindre à l’arbitre Nouni durant le premier set pour avoir du silence entre les points. À sa décharge, Nouni a souvent rappelé cette foule dissipée à l’ordre.

 

Dans les autres matchs

 

Photo : Clive Brunskill/Getty Images

Des victoires de Bernard Tomic (sur un Jérémy Chardy éteint dont le jeu était truffé d’erreurs), de Michael Russell, Marin Cilic (15), David Ferrer (7), Jurgen Melzer (11), Jan Hernych (en 4 sets sur un Denis Istomin qui n’en finit plus de décevoir), Blaz Kavcic (en 4 sets sur le gros serveur sud-africain Kevin Anderson, ce qui porte le compte à 3 tours sur 4 sorties au premier tour), Mikhail Youzhny (10), Feliciano López (31) (en trois manches accrochées où de nombreux bris ont été échangés contre Alejandro Falla), Santiago Giraldo, Pere Riba (en 5 sets sur Carsten Ball), Thomaz Bellucci (30) (en 5 sets sur son compatriote Ricardo Mello, qui a bien failli revenir d’un déficit de 2 sets).

 

Pour sa part, Andy Murray (5) est passé au deuxième tour sur l’abandon de son adversaire, Karol Beck, alors que l’Écossais venait de le briser au troisième set. Il l’emporte donc 6-3, 6-1, 4-2 Ab. Drôle de fin.

 

Je serai de retour demain pour la fin des résultats et l’horaire des matchs du jour.

47 Commentaires

Classé dans Andy Murray, Australian Open, David Ferrer, Eduardo Schwank, Grand Slams, JM Del Potro, Joueurs, Rafael Nadal, Tennis, WTA

47 réponses à “Nadal et Murray par abandon

  1. Attention aux commentaires extatiques, et toc, car les affaires sérieuses ne vont probablement commencer que la semaine prochaine … ?!

  2. jbsport

    Le gros Zemlja est à bout de souffle contre Baghdatis.

    Raonic gagne le 1er set au tiebreak contre Phau.

  3. jbsport

    Le tant aimé Radek Stepanek (dans mon pool) passe facilement en 3 sets.

  4. jbsport

    Benjamin Becker vient de me procurer un petit plaisir en bottant le derrière du beau Ernests en 3 sets sur le court # 92.
    Pas de TV, pas de spectateurs, pas de bon sens.

  5. jbsport

    Ben hâte de lire les fans de Gulbis plus tard sur CC.😈
    Peut-être qu’ils seront aussi portés disparus.

  6. jbsport

    À 3 pieds du filet, Ana manque son smash pour perdre le 2ème set, même Pico l’aurait eu…

  7. kenoe

    Zemlja qui prend la manche et pousse Bagh à la cinquième, surprenant !

  8. kenoe

    La petite Caro Garcia qui s’impose en 3 manches face à Lepchenko classée 200 places au-dessus. Certes pas une foudre de guerre mais déjà un voyage de rentabiliser pour la lyonnaise, prochain tour face à Morita dans ses cordes si elle continue à ne pas se poser de question.

  9. kenoe

    Ivanovic tout près de la sortie face à Makarova.

  10. kenoe

    Ivanovic survit à 3 balles de matchs et gagne son service pour revenir à 5 partout dans la troisième manche.

    La dérouillée qui s’annonce pour Safina déjà menée 5-0.

  11. kenoe

    Raonic s’impose face à Phau en 3 manches, 10-8 au jeu décisif de la 3e. Prochain tour face à Llodra si celui-ci parvient à se défaire de Chela.

  12. kenoe

    Safina fait peine à voir face à Clijsters, 6-0 2-0.
    Et Baghdatis qui remporte enfin son match, il aura mis le temps, va falloir se reprendre pour le prochain match.

  13. kenoe

    Peut-être un nouveau double 6-0 à venir. Safina ne semble pas décider à gagner un jeu et Clijsters pas vouloir ralentir et lui en laisser un.

  14. JuanEr

    Damn!!!! Pôvre Safinaa!!!

  15. kenoe

    Même pas un entraînement pour Clijsters, double 6-0 en 44 minutes !

    Sinon au rayon tennis Berankis s’est imposé en 3 manches.

  16. JuanEr

    Confirmé pour le double bagel pour Safina!!! Et go ANAAAA!!!

  17. jbsport

    Match en 44 minutes et double beagfle.
    Au moins le dernier jeu a duré 5 minutes.

    Surveillez Safina et les ponts.

  18. JuanEr

    Tsonga perd le premier set 6-4. Il n’a pas l’aire très serein.

  19. JuanEr

    Maka l’emporte 10-8 au 3ième set contre ANAAAA! Deuxième ancienne numéro qui s’en va.

  20. jbsport

    Pis Llodra qui se fait bousculer par Chela.

  21. jbsport

    Bon, le duel des hanches en plastique.

    Go Nalby go!

  22. kenoe

    C’est du Jo moyen, amorphe et pataud, un pépin physique ?
    Il mène 5-2 mais ça semble fragile, et il grimace.

  23. kenoe

    Jo gagne la troisième manche 6-2 mais ce n’est pas le Jo des grands jours dans le jeu et dans l’attitude.

  24. jbsport

    Lâche pas JWT.

    Ça sent le Pet nerveux.

  25. kenoe

    Llodra bat Chela pour la première fois.

  26. jbsport

    Mika va jouer contre Milos Raonic au prochain tour.
    En espérant que le jeune Canadien ne paraisse pas trop mal.

  27. Joze

    Pour vous rassurer un peu…Raonic a battu Llodra aux matches de qualification en 2009 à la Coupe Rogers!

  28. JuanEr

    @joze

    Merci. J’avais déjà oublier.

  29. kenoe

    Si Jo s’en sort, il pourra dire merci à Petzchner.

  30. kenoe

    Tsonga prend la manche 6-3, direction 5e manche.

  31. Y a eu de l’action cette nuit. Belles victoires de Raonic et Becker.
    😯 Double bagel pour Kim.

    C’est la soirée du 5 sets! Clément et Seppi sont au cinquième aussi, comme Tsonga – Pet.

    Go Nalby!

  32. @ Muse

    Commentaires extatiques? Laisse-moi au moins me réjouir d’une victoire de mon favori! Avec lui, faut y aller un match à la fois et se réjouir de chaque victoire, au cas où.

  33. ARGH! Hewitt récupère le bris.

  34. JuanEr

    Aïe!!! Hewitt qui brise!!!

  35. kenoe

    La clé a pris la porte, Seppi passe.

  36. Mais qu’est-ce qui se passe avec Nalbandian?

    Faut pas que Hewitt gagne!👿

  37. JuanEr

    Nalby devrait essayer autre chose et ne pas s’en tenir à l’échange de fond de court contre Hewitt.

  38. JuanEr

    Voilà qui est mieux.

  39. Voilà, faute de temps, mon billet du matin est en ligne, mais sans le résultat des matchs de Tsonga (pas encore fini, Petzschner s’accroche) et de Nalbandian (s’il peut juste revenir et gagner ce match!).

  40. JuanEr

    3ième set Hewitt.

  41. @ Juan

    Oui, et en plus, il devrait vraiment se motiver par l’attitude toujours aussi détestable de l’Australien.

  42. kenoe

    Ouf Tsonga gagne mais laborieusement.
    Inquiet pour la suite.

  43. Danny

    D’abord bonjour à tous et bravo à FoPo pour son nouveau blogue et ses articles très brillament rédigés. :^)

    J’ai regardé le «match» Nadal-Daniels et je n’ai pas cru une seconde à la blessure au genou de Marcos Daniels qui je crois s’est plutôt tout simplement effondré sous la pression et a paniqué à l’idée de se faire passer un «tricycle» par l’Espagnol. De bandage ridicule en boîtage suspect, Daniels hochait la tête pour les caméras en se disant probablement intérieurement «Je peux pas croire que je suis en train de faire ça».

    À 32 ans et aux portes de sa retraite il avait fort probablement là sa dernière chance de jouer le No. 1 mondial. Il devra maintenant vivre avec ce qu’il en a fait, et avec le doute dans l’oeil de ceux qu’il rencontrera et qui auront été témoins de ce triste match.

    Ou alors il était vraiment blessé, auquel cas si j’étais lui je ferais faire une radio du genou sur laquelle je surlignerais au marqueur fluo la cause du problème, pour ensuite en conserver une copie réduite dans mon portefeuille et une autre plus grande que j’encadrerais pour le mur du salon.
    😉

  44. Lookout

    Deux p’tits commentaires! Un peu malheureux pour Safina et sa défaite à zip!

    Et, malgré sa victoire, le peu de tennis que Nadal a pu jouer ne l’aidera pas à roder son célèbre coup droit…

    @ Danny

    Welcome back!🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s