Tout un match de guerrières!

L’an dernier, nous avons eu droit au plus long match masculin de l’histoire, avec ce marathon anglais entre John Isner et Nicolas Mahut. Aujourd’hui, nous avons eu la chance d’être témoins du plus long match de majeur de l’histoire du tennis féminin et contrairement au match Isner – Mahut, il y a eu des bris dans le dernier set de ce match entre Svetlana Kuznetsova (23) et Francesca Schiavone (6) et l’issue n’était pas celle dont le service craquerait en premier.

 

Photo : Mark Kolbe/Getty Images

Le match était parti pour être un match de routine dans la WTA. Les deux joueuses se sont échangé une manche, Schiavone prenant la première après deux mauvais jeux de service de Kuznetsova et la Russe prenant la seconde plutôt facilement (exception faite d’un très long jeu au début du set). Ça semblait donc un match de routine et compte tenu de l’heure tardive, j’ai décidé d’aller me coucher.

 

Avoir su, je serais restée debout et aurais lutté contre le sommeil.

 

Le troisième set a été une bataille âprement disputée par deux joueuses tout aussi motivées à sortir du Hisense Arena avec la victoire. D’erreurs en coups gagnants en échanges à couper le souffle en bataille de tranchées en règle, il y a eu un total de 9 bris de service dans toute cette manche décisive et, finalement, c’est Schiavone qui s’est mérité la victoire, aux termes d’un réel marathon de 4h44, 6-4, 1-6, 16-14, dans ce genre de match où on se dit qu’il faut une gagnante et que c’est bien dommage parce que les deux méritaient de gagner.

 

Peu de repos pour la guerrière, cependant, qui devra, dans les prochaines 24h, trouver une façon de se remettre de ce dur match pour affronter, en quarts de finale, la no 1 mondiale, Caroline Wozniacki, qui n’a pas eu trop de difficulté à se défaire d’Anastasija Sevastova, 6-3, 6-4.

 

L’autre quart, de ce côté du tableau, devrait également être très intéressant, mettant aux prises Na Li (9), qui a dominé Victoria Azarenka (8) 6-3. 6-3, et Andrea Petkovic (30), qui a causé une petite surprise en battant facilement Maria Sharapova (14) 6-2, 6-3.

 

Ils étonnent par leur domination

Chez les hommes, nous étions en droit de nous attendre à de très grands matchs avec les affrontements du jour, mais c’est plutôt l’inverse qui s’est produit. Les affrontements que j’attendais accrochés ont été à sens unique et l’affrontement que je pensais à sens unique a été accroché… dans une certaine mesure. Mais il n’y a pas eu de surprise chez les gagnants.

 

Novak Djokovic (3) d. Nicolás Almagro (14) (6-3, 6-4, 6-0)

De ce match, je m’attendais à une meilleure résistance de l’Espagnol, mais finalement, Novak Djokovic était tout simplement trop fort, tant au service que dans les échanges.

 

Photo : AP/Rob Griffith

Almagro possède, à mon avis, l’un des plus beaux revers du circuit, un revers à une main puissant et précis. Hier n’a pas fait exception, le revers était au rendez-vous. Mais la qualité de son coup droit laisse à désirer et le nombre d’erreurs qu’il a faites de ce côté était assez pour que Djokovic prenne avantage de cette faiblesse dans les longs échanges. Le très bon jeu du Serbe, au filet et dans l’ensemble, a fait le reste.

 

Djokovic a poursuivi dans la même veine que ce qu’il a montré depuis le début du tournoi : une domination tranquille de ses adversaires, avec un service qui a retrouvé tout le mordant qu’il avait perdu l’an dernier, avec une combativité qui, contrairement à ses habitudes, ne crânait presque pas. Il est donc logique de le retrouver aujourd’hui quart-de-finaliste, lui qui joue avec le même brio que lorsqu’il a remporté le titre, en 2008.

 

Le seul moment où le Serbe a vraiment perdu son calme, c’est lorsque l’arbitre, Fergus Murphy, lui a donné un avertissement pour coaching. En entrevue avec ESPN après le match, Nole a toutefois reconnu que Murphy avait, en partie, eu raison :

 

« I missed a forehand and then I turn to my coach—you always make as a player an eye contact with your team, » said Djokovic, telling ESPN, « There was not any intention of me asking for advice from my coach. Okay, maybe he did show me some signals of how I should hit my forehand—it was more out of frustration.

« Maybe the umpire was right to give me a code violation for that but I think it was wrong because he should have told me, he should have given me a pre-warning…’Listen, your coach is giving you signals that he shouldn’t do, it’s against the rules.’ I would say, ‘Yeah, sure, next time he does it you give me a warning. But not right away, it wasn’t the right time. »

 

Cependant, je ne peux dire que c’est une mauvaise chose que l’arbitre mette son pied à terre dans un match et en pareille circonstance. Que les autres se le tiennent pour dit, si Fergus vous voit, vous aurez le même traitement.

 

Djokovic, toutefois, devra travailler fort en quarts de finale pour se défaire d’un adversaire qui l’a déjà battu en Grand Chelem et qui semble particulièrement en forme, Tomas Berdych.

 

Tomas Berdych (6) d. Fernando Verdasco (9) (6-4, 6-2, 6-3)

Nous attendions de ce match le match du jour. Il n’en fut rien. Nous avons plutôt eu droit à une démonstration de monstrueuse précision et de coups gagnants impressionnants de la part du Tchèque Tomas Berdych.

 

Photo : AFP/Getty Images- Torsten Blackwood

Le jeu de Berdych a été précis et efficace durant tout le match, tant au service (88% des points remportés sur sa première balle) que dans le nombre peu élevé d’erreurs qui ont émergé de sa raquette comparativement aux coups gagnants (32 pour seulement 8 erreurs non provoquées).

 

Le match de l’Espagnol a surtout été mémorable en raison des problèmes qu’il a eus avec son bandage au pied gauche, qu’il avait commencé à enlever lui-même durant un changement de côté, puis fait enlever complètement durant le changement suivant avant de le faire remettre entre les deux premiers sets, ce qui lui a valu un avertissement de la part de l’arbitre de chaise, Steve Ullrich, puisqu’il avait déjà utilisé son temps d’arrêt médical durant la manche. Mais son puissant service était virtuellement absent et exception faite de quelques points de toute beauté, il a réellement été dominé par le Tchèque. Il y a rumeur que Verdasco ait un os du pied brisé, mais je cherche confirmation avant de dire que c’est effectivement le cas.

 

Berdych affrontera donc Nole au prochain tour. Est-ce que l’heure de la revanche a sonné pour le Serbe ou le Tchèque continuera-t-il sur sa lancée, lui qui a admis qu’il était maintenant à la chasse au top dog? Ce sera définitivement un match que je ne voudrai pas manquer!

 

Roger Federer (2) d. Tommy Robredo (6-3, 3-6, 6-3, 6-2)

Photo : Robert Prezioso/Getty Images

La surprise du jour chez les hommes, c’est ce set perdu par Roger Federer face à l’Espagnol Tommy Robredo. Après un premier set parfait au service pour Federer (aucun point perdu sur son service durant tout le set), je pensais encore plus que le match serait bouclé et dans la poche pour le Suisse, mais je me suis trompée.

 

Que n’ai-je appris ma leçon avec les matchs précédents de Robredo! L’Espagnol s’est accroché chaque fois qu’il avait perdu une manche depuis le début du tournoi. Il joue de façon agressive et sans trop de ces foutues moonballs qui ont longtemps caractérisé son jeu, monte de façon brillante au filet (il n’est pas parmi les meilleurs doubleurs au monde – en compagnie de Marcel Granollers – pour rien) et s’il n’a pas le jeu pour revenir dans le top 20, il a certes l’expérience, le jeu et les capacités pour offrir de belles performances comme celles d’hier.

 

J’admets qu’au deuxième set, Robredo a été aidé par un Federer brouillon et erratique (particulièrement du coup droit), à qui il a pris le huitième jeu de la manche pour finalement servir et remporter le deuxième set.

 

Puis, au troisième set, même si Robredo a eu ses chances, c’est finalement le Suisse qui a retrouvé son jeu, surtout composé de très belles volées gagnantes prises au vol. Le quatrième set a été une formalité. Avec cette victoire, Roger Federer égale ainsi le nombre de participations consécutives aux quarts de finale d’un Grand Chelem de Jimmy Connors, avec sa 27e, une autre des grandes séries du grand Roger.

 

Photo : Cameron Spencer/Getty Images

Tout de même, Tommy Robredo a de quoi être fier de sa performance et il ne s’en est pas caché après le match :

 

« After the way he started the match, he started playing great and making unbelievable shots all the time.

I think for me, being there and winning the second set is great. Then in the third, I had chances to break him in the beginning. He broke me, and then I had chances to win these games again.

So it was a little bit unfortunate there. If you make these mistakes with Federer, then it’s normal that he gets the third set, and then it’s very difficult to stop him.

But at the end, I’m happy the way I perform. »

 

Je ne sais pas si nous devons nous inquiéter pour Federer, mais je sais une chose  : le début du prochain match nous le dira. Quant à Robredo, lui et Marcel Granollers auront une dure commande en double ce lundi, alors qu’ils affronteront au troisième tour les troisièmes têtes de série, Mahesh Bhupathi/Leander Paes, et j’ai comme l’impression que Granobredo ne s’en laisseront pas imposer avec les « Vamos » de Paes…

 

Stanislas Wawrinka (19) d. Andy Roddick (8) (6-3, 6-4, 6-4)

Ce dernier match de la journée, sur le Rod Laver, était un autre des matchs à surveiller qui semble finalement s’être avéré une déception. Si c’est sans surprise pour moi que Stanislas Wawrinka l’ait emporté, le fait qu’il l’ait fait en trois sets, par contre, l’est.


Tous les coups du Suisse étaient d’une redoutable précision et Roddick, bien qu’il ait essayé, n’a rien pu faire pour contrer la menace, tant avec son puissant service (même s’il a sauvé 10 des 13 balles de bris auxquelles il a fait face) que dans les échanges, surtout en fond de court.


Photo : AFP/Getty Images/Paul Crock

Wawrinka est en mission depuis le début de l’année et du tournoi. Tout comme Robin Söderling et David Ferrer, il n’a pas encore perdu un match depuis le début de l’année. Mieux encore, il n’a pas encore perdu un set depuis le début du tournoi. Cette première participation aux quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem n’est donc pas une véritable surprise pour Wawrinka, de qui le jeu s’est grandement amélioré depuis qu’il travaille avec Peter Lundgren.

 

Le match qui l’opposera mardi à Roger Federer sera donc un match qui pourrait receler son lot de surprises. Le no 1 suisse devra arriver avec tout son arsenal à point s’il veut l’emporter. Wawrinka n’entend pas à rire. Ce match s’annonce comme un match serré et si le jeu de Federer recèle trop de trous, une surprise majeure est possible.

 

En double, les favoris l’emportent

Tant en double féminin qu’en double masculin, les premières têtes de série l’ont emporté avec une relative aisance. Si nous savons d’ores et déjà que les frères Bryan (1) affronteront Jürgen Melzer et Philipp Petzschner (6) en quarts de finale, nous ne savons pas encore qui affrontera Max Mirnyi et Daniel Nestor (2).

 

Chez les dames, les no 1 mondiales, Flavia Pennetta et Gisela Dulko sont en quête de leur premier titre du Grand Chelem et elles affronteront les tombeuses des septièmes têtes de série (Julia Goerges/Lisa Raymond), Natalie Grandin et Vladimira Uhlirova. En théorie, leur tâche sera plus aisée que celle des no 2 mondiales, Kveta Peschke et Katarina Srebotnik, qui affronteront Bethanie Mattek-Sands et Meghann Shaughnessy (9) en quarts de finale, mardi.

 

Voilà qui complète le tour d’horizon des résultats. Je serai de retour plus tard avec les face à face d’aujourd’hui.

28 Commentaires

Classé dans Andy Roddick, Australian Open, Daniel Nestor, David Ferrer, Double, Fernando Verdasco, Francesca Schiavone, Grand Slams, Joueurs, Kim Clijsters, Maria Sharapova, Novak Djokovic, Robin Soderling, Roger Federer, Stanislas Wawrinka, Svetlana Kuznetsova, Tennis, Tennis espagnol, Tomas Berdych, WTA

28 réponses à “Tout un match de guerrières!

  1. Lookout

    Le tennis féminin sort gagnant de la « guerre » Schiavone-Kuznetsova! Et l’Italienne donnera sûrement confiance aux « late bloomers »…

  2. Tu ponds trop vite!!!

    Quant a Kuzzy, elle est plus puissante des 2, mais elle a moins de jus tant au niveau mental que physique des 2… Kuzzy a beaucoup de mal a gere le spin monstre de Schiavone. On dirait que Francesca a vole le coup droit lifte a Rafa et le revers lifte de Kuerten…😯
    A la 2e manche, Kuzzy commence a trouve ses reperes. Dans la 3e, les 2 sont a un cheveux du match a chaque engagement… Excellent 3e manche. Kuzzy a trop force le jeu. C’est la chose a faire pour la russe etant donne qu’elle a l’avantage que sur ses coups puissants sans avoir la ressource physique et mentale dans les longues echanges, car l’italienne ramene TOUTES les balles… Que ce soient des balles a sa portee ou non…Impressionante! De la facon que l’italienne joue, Caro n’aura pas de facile… Bravo a l’italienne, elle nous prouve que sa victoire a RG n’est pas de l’alignement des astres…:mrgreen:

  3. @ Loko

    Mais plus encore : ce match ne s’est pas que déroulé en fond de court, il y a eu de magnifiques échanges et n’a pas été une comédie d’erreurs. Ce ne sont pas les erreurs qui ont mené à ce long troisième set, mais bien la volonté de chacune de l’emporter.

    Le tennis féminin en sort encore plus gagnant avec ce genre de match, et les deux joueuses ont montré, à mes yeux, que l’avenir n’est pas dans le « cognage extrême ». Que c’est donc beau, la variété dans le jeu!

  4. @loko
    « late bloomers »
    Tu veux dire VIEUX😉 … Imagis tu d’echanger des balles avec la face a claque de Tomic… ou avec la tablette de chocolat de Grigor:mrgreen:

  5. @ Lapin

    Trop vite!?! Ça m’a pris DEUX HEURES écrire mon billet!😆

  6. Inquiétante nouvelle que cette suspension à un membre encore non identifié de la famille d’Aravane Rezaï. « Serious safety matter », pas très encourageant.

  7. Lookout

    @ Lap…

    Vieux? Non, non! Je veux dire « expérimenté »! See…lol?🙂 Et qu’est-ce que tu lui trouves à Tomic? Un fichu de prospect en passant…Dis donc, t’as changé de « pusher »…lol?

  8. Lookout

    @ Caro

    Assez d’accord avec ton commentaire mais inutile d’oublier que le tennis d’aujourd’hui est bien davantage en puissance qu’à l’époque…disons d’Alambert…lol!🙂

    Ceci dit, ça faisait longtemps que je n’avais regardé un match de tennis féminin du début à la fin et ç’est surtout en raison de cette belle variété de coups dont ont fait preuve les deux « belligérantes »…lol🙂

  9. @ Loko

    C’est sûr que la puissance fait partie du tennis d’aujourd’hui, c’est un peu normal, j’imagine, mais chez les femmes, on dirait qu’il y a une peur chronique et quasi-universelle du filet, comme s’il était en feu ou électrifié (je crois que Franny a bien montré qu’il n’était ni l’un, ni l’autre😆 ) et que dans le fond, le but est de voir laquelle cognera le plus fort. C’est bien dommage. Parce qu’un match comme celui d’hier, j’en prendrais juste des comme ça, bon peut-être pas aussi longs, mais même avant que j’aille me coucher, les échanges m’épataient, justement parce qu’il y avait quelque chose qui manque fort au tennis féminin actuel : de la variété. Et tu y fais aussi référence, alors je dois connaître quelque chose.😉

    Et il fallait deux championnes de GC pour nous le montrer.

  10. @loko
    Nouveau pusher? ne t’inquietes pas… Rafa et moi, on ne se connait pas…😉
    Tomic, pas capable le petit arrogant… Je sais qu’il a un potentiel enorme, malheureusement… J’ai besion un souffre douleur, car la Doubeliou ne restra pas trop longtemps (j’espere que non!!!) sur le circuit… Alors il me faut un detestable pour chialer un peu…

    Go Raonic, Filip Krajinovic, Ryan, G-Force, Dolgo, Berankis… A plusieurs, ils vont peut-etre venir a bout de FAC…😉

  11. Pour la journee du beurre d’arachide de demain (n’importe quoi), J’ai fait 2 recettes de biscuit au beurre d’arachide pour tester… Je vous dirais laquelle de 2 est la meilleure…
    RECETTES

  12. @ Lapin

    Tu m’en amènes quelques-uns?😉

  13. Je vais les tester en premier… en plus j’ai un cookies monster a la maison… je risque de devoir faire un nouveau batch😆

    C’est promis…😉

  14. jbsport

    @ caro

    Ce n’était qu’une suggestion pour la photo du jour à 2 têtes, ça demeure ton choix toujours respecté. Je ne suis même pas certain que tu as vu mon commentaire à ce sujet.

    Dans ton billet, je ne crois pas que les 27 quarts de Connors soient consécutifs, plutôt en carrière.
    Aussi, des volées c’est toujours au vol.

    Décidément Djokovic n’a aucun sens de l’honneur.
    Primo, son coach triche en donnant des consignes, pourquoi ?
    Secundo, il admet que ça fait parti de ses outils et il voudrait que l’arbitre punisse moins cette triche, franchement.
    Ben c’est drette pour ça que je n’aime pas ce maudit tireux de couvarte qui déborde constamment des règles élémentaires et du bon sens toujours pour se favoriser lui qui est au dessus de tout… GRRRrrr.
    Son gamesmanship, c’est de la petite merde et il est bien chanceux que je ne sois pas assis dans la chaise de l’arbitre.😉

    Bon ok, un petit drink guarana pour me réveiller.
    J’ai revu un peu de Stan à RDS en différé, WOW.

  15. Guarana… Hummmm C’est bon ca! C’est fait avec du AÇAI

    @chica
    Pour le preview du resultat des 2 recettes fraichement sorti va voir BISCUIT

  16. D’accord avec JB, Connors n’a eu que 21 quart consecutifs (74-83) et 41 quart-de-finale en carriere (72-91). A noter que Jimmy ne joue pas beaucoup AO dans sa carriere: 2 fois, une finale et un titre.

  17. @ JB, Lapin

    Il y a quelque chose à propos des 27 quarts de Connors, mais je ne me rappelle plus. J’avais lu ce matin, mais je ne me souviens plus où. J’ai rephrasé un peu, je vais le faire comme il faut quand je serai plus éveillée.

    @ JB

    J’avais lu ta suggestion ce matin, mais après avoir vu les résultats. Mon idée était déjà faite et les deux méritaient d’y être. C’est tout un exploit qu’elles sont réussi là.

    Quant à Djokovic, en effet, il aurait pu se taire un peu, mais au moins, il a admis que l’arbitre avait eu raison. Je ne dis par contre pas que je suis d’accord avec le principe. Cependant, le pre-warning m’a fait rire un peu. On n’est pas à la garderie, quand même.

    @ Lapin

    Hmmm… avec des morceaux de caramel! Si je n’étais pas constamment si fatiguée (I think I’m coming down with something…), j’irais de ce pas m’en faire.

  18. Voilà, reformulation faite au complet.

  19. jbsport

    @ caro

    Il reste ce petit passage qui cloche.

     » composé de très belles volées gagnantes prises au vol.  »

    ————————

    @ lapin

    Comme je ne prends pas de café, je me suis habitué au goût du drink Guru.

  20. madeje

    @ Lookout

    Tu parles de tennis du temps d’Alembert, je n’ose penser de ce que tu penses du tennis dans mon temps🙄

  21. @ JB

    Je l’aime, ce passage, même s’il cloche.😛

  22. jbsport

    Aujourd’hui Lundi et début de la 2ème semaine.

    Dans ma boule…

    J’y vais avec Raonic en 4 sets parce qu’il ne semble pas forcer son premier service, 67% depuis le début du tournoi.
    Si son % chute sous les 60%, il perdra assurément.
    Je m’imagine mal de voir un David qui contrôle presque tous les retours de premiers services dans ce match.

    Cilic est aussi bon que Tomic en coup de fond et il retournera les services du suant neveu sans trop de misère. Mais Nadal prendra le temps de gagner en 4.

    Georges le drabe d’Autriche ne pourra stopper l’assaut du jawesome Lowlander.
    Murray en 3

    Dolgo prendra de l’expérience dans cette joute contre un grand Viking.
    Sod en 3.

    Pennetta s’inclinera en 3 sets contre Kvitova qui a pris l’habitude de sortir des têtes de série. La Tchèque a dominé Stosur au tour précédent.
    Kim, Bepa et la chinoise Shuai Peng vont se rendre aussi en 1/4 finale.

  23. jbsport

    @ lapin

    Effectivement que Jimmy Connors a 27 particpations consécutives en quart de finale GC de 1973 à 1983 et 41 au total.
    Sauf que pendant la séquence, il n’a pas joué plusieurs AO et RG.

    Roger les a tous joué, l’exploit est très supérieur à celui de Jimbo.

    Comme Connors n’était pas toujours présent, je n’y voyais pas une séquence. Séquence qui est défendable mais moindre que celle du GOAT.

  24. jbsport

    @ caro 17h25

    Eh bien…

    Moi aussi je l’aime ce passage.

  25. François

    @lapinroyal

    Je trouve ça cute et, ma foi, for rafraîchissant de voir deux gars, en 2011, s’échanger des recettes de biscuits sur un site virtuel. Faudrait juste qu’on en parle plus souvent dans Châtelaine et co…..
    Et Lapin, vous faites ça comment les p’tits carrés sur le dessus du biscuit? On dirait du travail d’architecte…

  26. @ François

    Les « carrés », c’est parce qu’il faut passer une fourchette sur les biscuits pour qu’ils ne se défassent pas trop.

    @ JB

    J’avais donc raison!😆 Mais c’est pas grave.😉

    Bon, le billet des matchs du jour est fini et en ligne, mais pas relu encore. Faut que je sorte mes streams avant pour regarder des matchs.

  27. Lookout

    @ madeje

    Chut…! Tu me mets dans le trouble…lol!🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s