Quand on attaque, on gagne!

La deuxième demi-finale masculine a été un peu l’inverse de la première. Autant hier, on a vu un Novak Djokovic en grande forme prendre avantage de toutes les petites opportunités qui s’offraient à lui, autant aujourd’hui, on a vu un Andy Murray en deux temps. D’abord celui qui s’entêtait à jouer le jeu de David Ferrer, du fond du court, puis s’amenant plus souvent au filet et prenant le contrôle des échanges pour réussir à déborder le difficilement débordable Ferrer.


 

Photo : AFP/Getty Images/William West

 

Le match a commencé avec de très, très longs échanges du fond du court, comme si chacun des deux joueurs semblaient tester les limites de l’autre. Trop attentiste, l’Écossais a été brisé une première fois tôt dans le set, mais a pu récupérer rapidement ce bris de retard. Déterminé, profitant de chacune des faiblesses au service de son adversaire (et elles étaient nombreuses), David Ferrer a brisé une deuxième fois dans le dixième jeu pour prendre la manche 6-4.


Toujours aussi peu convaincant au service, toujours aussi entêté à jouer du tennis attentiste, Murray prend tout de même l’avantage au deuxième set, mais ce fut de courte durée. Servant pour faire une manche partout, l’Écossais se fait briser, Ferrer envoyant cette manche dans un tiebreak qu’il a tôt fait de perdre, Murray prenant l’avance 6-0 et remportant finalement le tiebreak 7-2.


Photo : AFP/Getty Images/Nicolas Asfouri

Finalement, au troisième set, Andy Murray semble avoir compris. On ne peut gagner un match contre un contreur comme David Ferrer si on n’attaque pas. Et attaquer il a fait. Prenant souvent d’assaut le filet, l’Écossais brise rapidement et a tôt fait d’étouffer toute menace pouvant provenir de la raquette de l’increvable Espagnol en jouant d’attaque et de finesse, avec un service qui passait mieux et beaucoup de points courts et rapides. Ce fut la manche la plus rapide du match, qui s’est soldée à 6-1 pour Murray.


Il semblait bien que c’en serait fini de Ferrer au quatrième set, alors qu’il s’est fait briser d’entrée de jeu. Mais c’était sans compter sa désormais légendaire combativité, aidée d’un jeu de service complètement mou d’Andy Murray, qui lui a permis de récupérer le bris. Comme au deuxième set, c’est au bris d’égalité que ça s’est déterminé, de la même manière, avec un Murray quasi-intouchable dans le jeu décisif. Andy Murray se mérite donc une participation à sa deuxième finale consécutive à l’Open d’Australie avec une victoire pas toujours convaincante de 4-6, 7-6(2), 6-1, 7-6(2).

 

S’il veut l’emporter sur Novak Djokovic dimanche, l’Écossais devra vraiment jouer aussi agressivement qu’il l’a fait au troisième set et dans les deux tiebreaks, sinon, Nole n’aura aucun problème à lui faire mordre la poussière pour une troisième fois. J’y reviendai demain.

 

Quant à Ferrer, j’espère qu’il aura fait comprendre aux sceptiques pourquoi il est dans le top 10. Travailleur infatigable, il a bien mérité ce sixième échelon mondial qui sera le sien la semaine prochaine… et de se reposer sur les courts de terre battue dorée d’Amérique du Sud.

 

Flavisela championnes de double

Ça n’a pas été facile pour les nos 1 mondiales de double, Flavia Pennetta et Gisela Dulko. Après un premier set perdu 2-6 face à Victoria Azarenka/Maria Kirilenko (12), dans des conditions plutôt difficiles, les éventuelles championnes se sont battues bec et ongles pour revenir dans le match (elles tiraient de l’arrière 1-4 au deuxième set) et remporter le deuxième set 7-5. L’expérience a fait le reste.

 

Photo : AFP/Getty Images/ Greg Wood

Avec cette victoire de 2-6, 7-5, 6-1, la paire Dulko/Pennetta remporte son tout premier titre du Grand Chelem, elles qui trônent au sommet du double féminin depuis l’automne dernier. Elles ont ainsi, de manière combative et convaincante, rendu leur accès au premier rang mondial légitime.

 

De belles et excellentes championnes!

 

21 Commentaires

Classé dans Andy Murray, Australian Open, David Ferrer, Double, Grand Slams, Joueurs, WTA

21 réponses à “Quand on attaque, on gagne!

  1. @chica
    Je crois qu’il va mieux aimer celui -ci: LIEN … pas de danger Al…

    @Fred
    Ok! Merci pour la precision… par contre, un autre amoureux de la Doubeliou… EEEK!
    (Lady, tu as du renfort!!!):mrgreen:

  2. @chica
    Tu vas mieux on dirait…😉
    C’est vrai qu’il ne faut laisser Caro dans les entourage de Muzz… Attaque Any!!!

  3. Attaque Andy…😳

  4. Non, Lap, je ne vais pas mieux, mais je travaille quand même. J’ai sommeil…

  5. Alambert

    Il a de la chance, ce trophée… LOL!

  6. Alambert

    Caro, je crois que c’est de ma faute, mais le verbe est « légitimer » et non pas « légitimiser »… Moi et mes néologismes… LOL!

  7. @ Al

    J’ai probablement écrit en franglais… Legitimize…😕

  8. @ Al

    J’ai re-rephrasé.😆

  9. @ Caro..

    Take care! We can wait, you know…We want you in shape!

    En passant, quel est le Prénom et le nom….de Li Na…??? Je vais m’abstenir de le demander à Al…lolol! Il pourrait « légitimizer » n’importe quoi…lolol!🙂

  10. madeje

    Bravo à Flavia-Gisela. Content Al😆 Malheureusement, incapable d’avoir un site qui diffusait le match:mrgreen:

  11. Pfff…
    Vises juste en dessous de l’eclair du Gatorate😯 LIEN

  12. @ Loko

    Ça va. La journée a été difficile, mais ça va. Maintenant, c’est le weekend. Je vais relire et publier le texte que Fabien vous a pondu en prévision de la finale féminine de cette nuit, manger une bouchée et aller dormir. Après, je regarderai la finale des dames, retournerai dormir, ferai mon lavage, dormirai encore pour être en forme pour encourager Andy.

    Et si Andy gagne, je me soûle!😆:mrgreen:

  13. Oups! Je devrais plutôt dire : si Andy gagne, je prends la brosse du siècle!😆

  14. De quelques petites choses…

    D’abord, regardez ce vidéo et dites-moi sans rire que vous n’étiez pas morts de rire à la fin. Ça humanise les Murray, tout ça. J’en ris encore.

    Pour Al, particulièrement, beau billet de C Note sur Flavisela.

    Le respect d’Andy envers Daveed :

    « But, yeah, from my side I was very surprised. I did one hour of press after my last match. I didn’t get asked one question about Ferrer. The guy is ranked 7 in the world. After this week, he’ll probably be higher.

    I have a lot of respect for all of the players on the tour. I have a lot of respect for him. I played him many times. Had very tough matches. I practiced with him. I’ve seen him train. The guy’s in unbelievable shape.

    Yeah, it’s important, I think, for everybody to respect, you know, all of the players. And he, yeah, pushed me. It was an incredibly difficult match, like I was expecting. »

  15. La conférence de presse de Ferrer, version texte

    Je la mets au complet parce qu’on peut vraiment l’entendre parler de sa voix toute douce dans notre tête et en même temps, bien des réponses font sourire, comme son « I played with very consistent all the match. I run a lot. »

    Et ma favorite : « The tennis is fair. Is the ranking, no? I am 7 in the world because I play well before and now, no? You know, Rafael is No. 1 of the world because he is the best. Federer is the 2 because he is the 2 best. Me, I am the 7. Next week 6. »

    Amen to that, David!

    @ Al

    Lis sa dernière réponse à la dernière question. C’est exactement ce que tu m’as écrit!😯 (pas mot pour mot, mais l’essence)

  16. Voilà, le dernier billet de Fabien est en ligne. Je vous reviendrai demain avec mon face à face de la finale masculine et je suis certaine que Fabien aura quelques mots à vous dire suite à la finale féminine.

  17. M’excuse, j’avais oublié de mettre le pool à jour suite à la victoire de Murray. Voilà qui est fait.

  18. Alambert

    Pas mal, ce blogue « C Note »/40 Deuce »… « FlaviGise »??!!… What a lousy nick! « Flavisela » is way better! More musical! Well, you know… Twitter…-ers…, or whatever…-er. LOL!

    Tout de même un tantinet tristounet pour Maria K. la Belle Sirène, mais pas PANTOUTE pour Azarenka la Sirène de Pompier! You choke on your own wailing, Baby…

    Caro, pour avoir affronté les deux finalistes en demi-finales de GC sur dur (incluant celle perdue contre Nole à l’USO 2007), Ferrer doit se douter que face à un Djoker aussi invincible en fond de terrain et impitoyable au coup droit, la clé pour Andy sera de briser le rythme comme seul l’Écossais sait le faire, et s’y mettre le plus tôt possible dans le match (rappelez-vous de sa demie contre Rafist’olé à l’USO 2008, un chef-d’oeuvre dont Sun Tzu aurait été fier, ainsi que de la finale à Shanghaï 2010 remportée contre l’ami Rog, la pire défaite de ce dernier depuis RG 2008). Une telle stratégie dépend d’un plan de match suivi à la lettre dès le 1er jeu de la 1e manche, sans jamais, JAMAIS céder à la panique ou au découragement (Ouch!). Y’en aura pas d’facile… mais Andy est dû. Et les sceptiques (et faux sceptiques, qui n’osent et abondent qu’à moitié dans les 2 sens) seront con…-fon-DUS-DUS-DUS-DUS-DUS!!! OHHHH!! LOL!

    Ça me fait penser… Je dois passer à l’épicerie pour un « refill » d’espress-OOOOOHHHH!😉

  19. FliveGise, c’est le nom qu’elles utilisent sur leur page Twitter commune. Mais moi aussi, j’aime beaucoup mieux mon Flavisela.😉

    Je me rappelle de tous les matchs que tu mentionnes et de quelques autres aussi, dont cette première finale de Masters 1000 d’Andy, qui y avait battu, justement, un Nole très en forme. Mais ces deux demies contre Nadal (USO 2008 et Toronto 2010) sont vraiment des matchs comme celui qu’Andy devra jouer dimanche (ça et la finale de Shanghai).

    Tiens, avant d’aller prendre la bouchée promise, le dernier (et excellent) billet de Steve Tignor sur le match Murray – Ferrer. Je plussoie à ses observations.

  20. Pingback: Première finale de grand chelem inédite en Australie! | des blogues débloquent

  21. Hé oui, le bon vieux et bien beau jeu d’attaque a payé pour Murray, hier et il aurait aussi probablement payé aussi pour Federer, avant-hier, s’il avait pu être d’attaque en osant pratiquer son meilleur tennis offensif, tentant de gagner les point en pas plus de 4 ou 5 coups de raquette…?!

    Quant à la grande finale de dimanche, je souhaite aussi une première grande victoire lors d’un grand chelem pour Murray, car depuis le temps, il le (et la…) mérite (cette première victoire)!?

    Quoi qu’il en soit, ainsi soit-il, amène, ô dieu odieux de la petite balle jaune, une belle finale qui sera d’ores et déjà inédite (c’est déjà ça de gagné, héhéhé…)!? En effet, nous allons assister dimanche à la première finale lors d’un grand chelem entre Murray et Djokovic et… bien malin sera celui qui pourra prédire à coup sûr qui en sortira vainqueur? Mais bon, je me risque quand même à un pronostic tennistique, et toc!
    Murray, s’il a bien récupéré de sa demi-finale d’aujourd’hui, of course… ce drôle d’Andy d’écossais, donc, pourrait et devrait enfin pouvoir gagner son premier titre en grand chelem? Quant au Djoker serbe acerbe, s’il venait à s’imposer une deuxième fois ici, comme en 2008, il obtiendrait alors son deuxième grand titre en grand chelem et il se rapprocherait alors nettement de la place de n0 2 détenue actuellement par Federer, à moins, même qu’il ne le dépasse d’un cheveu (court, comme la plupart des siens:-)

    http://oussamamuse.wordpress.com/2011/01/28/premiere-finale-de-grand-chelem-inedite-en-australie/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s