La vraie patronne du circuit

La finale qui a eu lieu cette nuit, entre Kim Clijsters et Li Na, promettait d’être une finale intéressante et accrochée, les deux joueuses ayant joué du tennis de haut niveau depuis le début du tournoi, mais aussi du tennis parfois erratique et brouillon, avant de monter en puissance dans les derniers matchs avant cette grande finale. Peu importe la gagnante, nous étions assurés de voir un nouveau nom figurer sur le trophée à la fin du match, puisque Kim Clijsters n’avait jamais remporté l’Open d’Australie (ses trois majeurs ayant été remportés en sol états-unien) et que Li Na en était à sa première finale de Grand Chelem.


Photo : AFP/Getty Images/Greg Wood

Li Na a tôt fait de s’imposer dans le premier set, profitant de l’attentisme de la Belge. Récupérant le bris concédé à son premier jeu de service, la Chinoise a également profité de quelques mauvais jeux de service de Clijsters pour mettre la main sur le premier set, 6-3.

 

Les problèmes au service se poursuivent pour Clijsters au deuxième set, mais pour Li aussi, puisqu’aucune des deux joueuses n’a été capable de conserver son service dans les 5 premiers jeux de la manche. C’est finalement Li qui a réussi la première à conserver son service, égalant la marque à 3 partout. La Belge a fait de même, avant de prendre le service de son adversaire et de servir avec succès pour la deuxième manche.


Photo : AFP/Getty Images/Greg Wood

Troisième manche il y aurait, pour la première fois depuis un bon moment en finale de Grand Chelem. Après avoir joué du tennis plutôt attentiste pendant une manche et demi, Kim Clijsters a changé sa stratégie, se portant à l’attaque et profitant d’une baisse de régime de la Chinoise, qui semblait de plus en plus énervée par tout ce qui l’entourait, des supporters aux flashes et clics des caméras en passant par les bestioles sur le court. Mais malgré un bris de service rapide de la Belge, il ne fallait pas compter la combative Li pour battue. Elle a eu tôt fait de récupérer le bris qu’elle avait concédé (comme au premier set), mais Clijsters, au jeu suivant, a brisé de nouveau et n’a plus été ennuyée au service par la suite. La Belge a d’ailleurs complété sa course vers son premier majeur australien avec un jeu de service à zéro, convaincant et sans équivoque.


C’était la première finale en plus de 30 ans impliquant deux femmes mariées, c’était la première finale impliquant une joueuse asiatique, c’était une finale de joueuses d’expérience. C’était aussi une finale où le jeu a été varié (sauf une passe de jeu de fond de court au deuxième set), accroché, intéressant et enlevant. C’était une finale de Grand Chelem comme on n’en avait pas vu depuis longtemps au tennis féminin, où les finales à sens unique ont pullulé dans les dernières années. En cela, je suis reconnaissante aux deux joueuses pour ce match, qui a fait que c’en a valu la peine de se lever au milieu de la nuit pour en être témoin.

 

Il fallait une gagnante pour ce match et ce tournoi, ça a été Kim Clijsters, mais Li Na, malgré son évidente déception, n’a pas à s’en faire de sa performance, tant dans ce match que dans le tournoi. Elle a presque toujours été solide, tant dans ses coups que mentalement, et a montré qu’à 28 ans, on peut encore espérer. On n’avait peut-être pas compris avec le titre français de Francesca Schiavone l’an dernier. En fait, on remarquera que les cinq dernière finales du Grand Chelem ont été jouées par des joueuses plus expérimentées, de Serena Williams à Kim Clijsters en passant par Justine Henin, Vera Zvonareva, Francesca Schiavone, Sam Stosur et, maintenant, Li Na. Ça pourrait peut-être servir de message à la jeune génération : variez le jeu un peu, vous aurez aussi votre chance!

 

Photo : Getty Images/Fiona Hamilton

 

Quant à Kim Clijsters, avec ce troisième titre d’importance en autant de tournois (US Open, tournoi de fin d’année et Open d’Australie), elle nous montre que bien qu’elle ne le soit pas (encore) de rang, la vraie patronne de la WTA, c’est elle.

 

Double masculin : qui d’autre que Bob et Mike?

Photo : AFP/Getty Images/Greg Wood

En double masculin, les frères Bob et Mike Bryan ont remporté leur dixième titre du Grand Chelem, leur cinquième en Australie, en défaisant sans équivoque les troisièmes têtes de série, Mahesh Bhupathi et Leander Paes, en deux petites manches de 6-3 et 6-4 et un peu plus d’une heure de jeu.

 

Une autre belle étoile à ajouter à leur liste déjà impressionnante de titres.

 

Déjà de nouveaux tournois

Nous n’avons pas encore fini de parler de la première levée du Grand Chelem de l’année que déjà, il faut se préparer (dans mon cas du moins) à de nouveaux tournois qui commenceront lundi. Le tirage du troisième n’étant pas encore, à cette heure, disponible, je m’attarderai seulement aux deux premiers, une drôle d’ironie puisque c’est le tournoi de Santiago que je suivrai avec le plus d’attention et d’intérêt la semaine prochaine.

 

SA Tennis Open (Johannesburg, Afrique du Sud)

Le tournoi de Johannesburg devrait être intéressant à suivre, malgré que le plus gros nom du tournoi est le champion en titre, l’Espagnol Feliciano López, qui se mesurera au premier tour au Canadien Frank Dancevic. On ne peut pas vraiment parler de tournoi relevé, par contre, quand on considère que la deuxième tête de série du tournoi est Yen-Hsun Lu et que des joueurs comme Adrian Mannarino (6) et Rainer Schuettler (7) sont têtes de série. Pas qu’ils ne sont pas bons, mais si on compare avec le tournoi de Zagreb ou encore avec celui de Santiago, ce n’est pas le tournoi le plus relevé.

 

Voici le tirage complet. À noter que Milos Raonic participe aux qualifications du tournoi (il affrontera l’Israélien Harel Levy au dernier tour), tout comme Pierre-Ludovic Duclos, qui s’est malheureusement incliné au deuxième tour.

 

PBZ Zagreb Indoors (Zagreb, Croatie)

Un tournoi intérieur qui est passablement relevé, avec la présence, bien sûr, du champion défendant, Marin Cilic, et de son compatriote Ivan Ljubicic, de même que les Guillermo García-López, Richard Gasquet, Florian Mayer et Philipp Petzschner. J’ai hâte de voir comment se déroulera le tournoi de Cilic, particulièrement.

 

Voici le tirage complet du tournoi. À noter que Ljubicic pourrait malheureusement avoir à affronter Ivo Karlovic dès son premier match.

 

Je serai de retour ce soir avec le face à face pré-finale masculine et, je l’espère, le tirage du tournoi de Santiago.

 

6 Commentaires

Classé dans ATP250, Australian Open, Double, Frank Dancevic, Grand Slams, Kim Clijsters, Li Na, Milos Raonic, Tennis canadien, WTA

6 réponses à “La vraie patronne du circuit

  1. madeje

    On dirait bien que tout le monde est amorti. Belle photo de Kim. Moi ai les cheveux comme des clous sans permanente, elle pourrait me passer un peu de ses frisettes.
    Dans les mots de remerciements, j’ai remarqué que Li Na a dit: See you next year. Mais pas de tels mots dans la bouche de Kim. Ce sera sûrement un tournoi à la fois.

    Je vais prendre congé du tennis, i.e. des tournois. J’ai négligé le répertoire de la Bbilio. Pas mal de travail m’attend. Je continuerai à tout lire.

    Que vaut le dollar australien par rapport au nôtre? As-tu une idée

    Au tout de ce commentaire, j’aurais dû m’informer de ta santé🙄 Mille excuses.

  2. Pourquoi vous excuser, chère Madeje? Je vais bien, dans les circonstances. Mon entêtement à me lever à 3h du matin pour regarder la finale féminine en direct a fait revenir la fièvre, alors j’ai dormi un peu cet après-midi. Ce n’est pas évident pour une mordue de tennis que de tomber malade en plein milieu d’un tournoi du Grand Chelem.😕 Mais la sieste a aidé, tout comme les médicaments.

    J’espère au moins que vous ne prendrez congé du tennis qu’après la finale des gars. Je suis d’ailleurs en train d’écrire mon billet sur cette finale masculine que j’attends avec grande impatience et, je l’avoue, beaucoup de nervosité sportive. Je veux tellement voir Andy gagner!

    J’aurais aimé prendre congé du tennis un peu après cet OA, mais comme je l’ai mentionné à quelques reprises, c’est une de mes périodes favorites de la saison qui s’amorce avec la tournée sud-américaine sur terre battue, qui promet d’être intéressante.

    Oui, pour Kim, ce sera un tournoi à la fois l’an prochain, elle qui se concentrera surtout sur les JO de Londres et qui parle d’arrêter après ceux-ci pour se consacrer à l’agréable tâche d’avoir un deuxième enfant.

    Selon la Banque du Canada, 1$ canadien vaut 1.01 dollar australien. Donc, c’est pas mal égal.😉

  3. C’est vrai que c’est tranquille aujourd’hui.

  4. madeje

    @ Caro

    Lapin a trop abusé de ton blogue cette nuit😆

  5. @ Madeje
    😆 J’en doute. Je crois que c’est beaucoup dû au manque d’intérêt pour le tennis féminin.

  6. Mon face à face pour la finale masculine est en ligne. Enjoy!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s