Bilan de l’Open d’Australie : en avant, les jeunes!

L’Open d’Australie 2011 s’est terminé dimanche et ce que j’en retiens, c’est que dans le tennis masculin, les jeunes vedettes montantes ont commencé à faire leur marque. À savoir si cette poussée de jeunesse va durer n’en tient qu’aux principaux protagonistes, mais en même temps, c’est un vent de jeunesse rafraîchissant et varié qui tend à nous montrer que finalement, il y a une relève aux Roger Federer et Rafa Nadal qui commence à émerger et qui sera intéressante à suivre dans les années à venir.

 

Les vétérans ne sont certes pas en reste, mais c’est le virage jeunesse qui a été amené par cette première levée du Grand Chelem qui est, à mon avis, ce qui ressort le plus de la quinzaine australienne, en plus de cette première finale en trois ans sans Federer ni Nadal et remportée de main de maître par le Novak Djokovic nouveau et amélioré.

 

La relève est là!

Alexandr Dolgopolov, Milos Raonic, Bernard Tomic, Richard Berankis. Quatre jeunes hommes qui ont commencé à se faire un nom à cet Open d’Australie, bien que tous quatre étaient plus ou moins connus des amateurs depuis la dernière année, et pas toujours pour les bonnes raisons (ahem! Tomic?).

 

L’Ukrainien Alexandr Dolgopolov, notamment, en est un que nous avons pu découvrir il y a déjà près d’un an, merci à Victo22 qui nous en avait parlé et dès la première fois que je l’ai vu, je l’ai adopté. J’ai d’ailleurs très bien fait. Avec son style de jeu peu orthodoxe, créatif, inventif et très hors des sentiers battus, à cheval entre l’attaque et la défensive, très rapide, c’est un joueur qui donne et va continuer à donner de sérieux maux de tête à ses adversaires, même les mieux classés. La preuve, s’il en faut une, c’est qu’il a quand même réussi à battre coup sur coup Jo-Wilfried Tsonga et Robin Söderling, avant de donner beaucoup de fil à retordre à Andy Murray en quarts de finale. Plusieurs l’ont découvert à cet Open d’Australie, même s’il avait tout de même bien fait l’an dernier. Maintenant 32e mondial suite à sa belle performance à Melbourne, on n’a pas fini d’en entendre parler.

 

Le Canadien Milos Raonic, maintenant mieux connu sous les appellations de Missile Milos et Baby Sampras, est définitivement le jeune qui a le plus fait jaser durant le premier Grand Chelem de l’année. À 20 ans, issu des qualifications, Raonic a impressionné en sortant au deuxième tour Michaël Llodra puis en se méritant sa première victoire aux dépens d’un joueur du top 10 en battant Mikhail Youzhny au troisième tour. Même s’il a perdu aux mains de David Ferrer (loin d’être un déshonneur, les jeunes doivent tous passer par Ferrer à un moment ou à un autre et plus souvent qu’autrement, la première fois, ils se cassent la dent dessus), Raonic, avec son service puissant et plutôt incroyable, mais aussi avec ses volées et son jeu au filet vraiment inspiré, a montré qu’il n’est pas que ce gros service qui caractérise son jeu et qu’il devrait être l’un des jeunes à surveiller en 2011. Sa performance australienne lui a permis de grimper de 58 échelons cette semaine et de percer le top 100 pour la première fois de sa carrière. Je vais même jusqu’à prédire qu’il y est pour un bon moment et qu’il devrait même percer le top 50 dans un avenir rapproché. Keep away from the injuries, OK, Milos? Please!

 

L’Australien Bernard Tomic, par contre, est un tout autre cas. Définitivement un excellent talent, il a plus fait parler de lui pour son comportement que pour la qualité de son jeu. Un jeune très imbu de sa personne, arrogant au possible et une des personnalités les plus détestable du sport, déjà, il a beaucoup fait parler de lui, notamment lorsqu’il a décliné une invitation de pratique avec Lleyton Hewitt, le qualifiant de « dépassé ». Pas vraiment une façon de se faire des amis en Coupe Davis, disons. Mais durant cet Open d’Australie, c’est avec son tennis qu’il aura fait parler de lui, alors qu’il a battu Feliciano López (qui ne gagne plus depuis qu’il a recommencé à se faire pousser les cheveux) et qu’il a donné du fil à retordre au no 1 mondial, Rafael Nadal.

 

Finalement, le Lituanien Richard Berankis, du haut de ses 5’9″, un jeune hautement combatif et talentueux, est en voie de devenir le prochain David Ferrer ou le prochain Nikolay Davydenko. Pas le joueur le plus spectaculaire à regarder, mais un travailleur acharné qui va assurément faire parler de lui dans les années à venir.

 

À ces joueurs, nous pouvons aussi ajouter les espoirs Grigor Dimitrov, qui a eu le malheur de tomber très tôt sur Stanislas Wawrinka et Adrian Mannarino, qui continue sur sa lancée même s’il a perdu tôt dans le tournoi. Le jeune Ryan Harrison a eu la malchance de jouer contre Mannarino au premier tour, mais c’est un autre jeune dont il faudra surveiller la progression dans les prochains mois, surtout s’il joue plus souvent sur le grand circuit.

 

Le retour de Delpo

L’Open d’Australie a également marqué le retour sur la scène Grand Chelem de l’Argentin et ex-no 4 mondial Juan Martín del Potro, dont la dernière participation à un des quatre grands tournois de l’année remontait justement à l’Open d’Australie 2010, alors qu’il avait été défait en quarts de finale par Marin Cilic dans un match très accroché. On connaît la suite : l’Argentin a dû se faire opérer à un poignet et a raté la majeure partie de l’année, avant de tenter un retour à l’automne puis de tirer un trait sur l’année 2010 après deux tournois et deux défaites au premier tour pour se consacrer à la préparation de la saison 2011. En tout et partout, on peut parler d’un an d’absence dans son cas.

 

Après un retour intéressant au tournoi de Sydney, où il a disputé un match marathon de trois heures contre Feli López avant de s’incliner au deuxième tour contre Florian Mayer, il a disputé deux tours à Melbourne, dont un premier match difficile contre Dudi Sela (et un tiebreak mémorable au premier set), avant de s’incliner en 4 sets contre Marcos Baghdatis au tour suivant.

 

C’est sûr qu’il lui faudra plus de matchs pour retrouver son synchronisme et plus de précision dans ses coups, mais le mental de champion qu’il a est encore bien présent et non seulement il est conscient que la route vers un retour dans le top 10 sera longue, mais il ne baisse pas les bras non plus quand il concède un bris ou fait un mauvais jeu. Je suis persuadée qu’il réussira à revenir là où son immense talent devrait le placer, dans les hauteurs du classement. Faut juste lui donner du temps.

 

Et puisqu’il est question de Delpo et de son retour, un topo vraiment intéressant de l’ATP à son sujet.

 

La quête pour le Rafa Slam : entre sueur et déchirure

On ne peut parler de l’Open d’Australie sans parler de la quête du Rafa Slam de l’Espagnol. Lui qui a souffert d’un virus durant le tournoi de Doha n’a pas trop souffert dans les deux premiers tours, bénéficiant de l’abandon d’un Marcos Daniel blessé et d’un match contre le jeune Ryan Sweeting au deuxième tour. Cependant, au troisième tour, il a été amené à travailler, alors qu’il a bataillé contre la sudation extrême et un Bernard Tomic qui a joué le tout pour le tout, mais il l’a quand même emporté en trois sets, avant de faire de même contre Marin Cilic en huitièmes de finale.

 

Finalement, la quête pour le Rafa Slam s’est plutôt mal terminée pour le no 1 mondial, qui s’est blessé à une cuisse au début de son match contre David Ferrer et a dû terminer le match de peine et de misère (et plus de peine qu’autre chose), refusant d’abandonner pour une deuxième année consécutive. Nous en savons maintenant plus sur cette blessure qui a peut-être mis fin à la chance d’une vie dans le cas de Rafa. Il s’agit en effet d’une déchirure musculaire, qui contraint l’Espagnol à un arrêt complet pour une période de 10 jours.

 

Mais pas de Federer en finale non plus

Roger Federer n’a pas connu un mauvais tournoi, loin s’en faut, mais après avoir dû batailler pendant 5 sets pour enfin se mériter, au deuxième tour, sa première victoire en carrière contre le Français Gilles Simon, son parcours a été plutôt en dents de scie, même si, avant sa défaite en demi-finale face à Novak Djokovic, il n’avait perdu qu’un autre set, contre un Tommy Robredo en pleine renaissance et qui refusait de baisser les bras, même s’il n’a jamais gagné contre le Suisse.

 

On ne peut en dire autant de son adversaire en quarts de finale, son compatriote Stanislas Wawrinka, qui avait pourtant connu un tournoi incroyable, matant Gaël Monfils et renvoyant Andy Roddick aux courts de pratique en trois sets chacun, et qui s’est écrasé devant Federer en trois petits sets pas accrochés du tout.

 

Impérial Djokovic

L’Open d’Australie aura finalement été le tournoi de Novak Djokovic. Impressionnant depuis la mi-US Open l’an dernier, la victoire de la Serbie en Coupe Davis semble avoir donné un énorme vent de confiance à Nole, qui n’a perdu qu’un set durant tout le tournoi et a joué du tennis vraiment incroyable pour vaincre tour à tour Tomas Berdych, Roger Federer puis, en finale, Andy Murray.

 

Au point où il faut maintenant peut-être penser à un trio de tête plutôt qu’un duo de tête. Avec son deuxième triomphe en Grand Chelem, si Djokovic continue sur cette lancée, il pourra assurément atteindre un jour ce sommet qu’il vise sans s’en cacher depuis le début de sa carrière.

 

Mon seul bémol, c’est que pour une fois que nous avions droit à une finale de Grand Chelem sans Federer ni Nadal, elle aurait pu être plus accrochée.

 

Les résultats des deux derniers jours

Ayant succombé à la fatigue hier, je n’ai pu vous donner les résultats du jour, alors je vous fais un condensé d’hier et aujourd’hui dans les trois tournois en cours.

 

Johannesburg : Raonic continue sur sa lancée

Issu des qualifications, Milos Raonic disputait aujourd’hui son match de premier tour contre la deuxième tête de série, le 37e joueur mondial Yen-Hsun Lu. Toutefois, le classement de Lu est un peu trompeur, lui qui n’a pas cassé grand chose depuis sa victoire surprise contre Andy Roddick à Wimbledon. Lu n’a jamais réussi à trouver la solution aux services canon et aux volées meurtrières du Canadien, qui a servi 14 aces (pour une seule double faute), n’a concédé aucune balle de bris et a brisé son adversaire à deux reprises pour l’emporter de façon convaincante 6-3, 6-3. Missile Milos affrontera l’Allemand Simon Greul au deuxième tour, demain.

 

Le match opposant Frank Dancevic à la première tête de série, l’Espagnol Feliciano López, a été remis à demain en raison de la pluie.

 

Outre cette victoire de Raonic, pas de surprises pour l’instant.

 

Zagreb : Et tombe Granollers, et chute la Tour

Au tournoi de Zagreb, Radek Stepanek et Philipp Petzschner ont commencé en force, Florian Mayer a peiné au premier tour et Ivo Karlovic est tombé. Daniel Brands en est venu à bout en trois sets dont deux tiebreaks. Pas de la tarte, donc, mais au moins, la Tour n’a pas passé le premier tour. Défaite surprenante aussi de Marcel Granollers, en deux sets contre le Croate Ivan Dodig (le seul qui peut se vanter d’avoir pris un set à Novak Djokovic à Melbourne), 6-3, 6-2.

 

À noter également la défaite de la paire formée de Marin Cilic et Goran Ivanisevic au premier tour du double, en deux sets (7-6(4), 6-4) contre Philip Polasek et Igor Zelenay.

 

Santiago : Mónaco tombe, Nalbandian peine

Au tournoi de Santiago, je peux parler de mixed fortunes dans le cas des Argentins en présence. D’abord hier, Eduardo Schwank a perdu, à ma grande surprise, en deux sets tout de même disputés contre Igor Andreev. Cette défaite pourrait faire sortir le natif de Rosario du top 100, lui qui avait déjà chuté de 10 places cette semaine. Revenu d’une sérieuse blessure au dos à l’Open d’Australie, Leonardo Mayer a connu le même sort, s’inclinant en deux sets lui aussi face à l’Espagnol Albert Ramos-Vinolas.

 

Surprise aujourd’hui alors que Juan Mónaco, finaliste de l’an dernier, s’est incliné en trois sets face à son ami, compatriote et comme lui natif de Tandil, Máximo González, 4-6, 6-3, 4-6. Je ne sais pas ce qui s’est passé dans ce match, mais je sais que les deux joueurs devaient jouer ensemble en double aujourd’hui contre Kubot/Marach et n’ont finalement pas joué. Blessure? On ne sait pas.

 

Première tête de série du tournoi, David Nalbandian a quelque peu peiné pour finalement vaincre en trois sets son compatriote Carlos Berlocq 6-2, 2-6, 6-2. Nalbandian affrontera au prochain tour Horacio Zeballos, qui a remporté son premier match ATP depuis sa victoire de deuxième tour contre Victor Crivoi à Moscou et qui n’avait pas disputé de tournoi ATP depuis le tournoi de Saint-Pétersbourg (il a plutôt joué sur le circuit Challenger), une victoire, donc, en deux sets face au qualifié Ricardo Hocevar, 7-6(2), 6-4. Espérons que ça aidera un peu sa confiance.

 

Des victoires également pour le champion défendant, Thomaz Bellucci, de même que, notamment, pour Juan Ignacio Chela, Pablo Andújar, Potito Starace, Ricardo Mello, Tommy Robredo et Santiago Giraldo.

 

S’ils ont perdu en simple, Schwank et Mayer se sont cependant tous deux repris en double. Faisant respectivement équipe avec Zeballos et Bellucci, ils passent aux deuxième tour, avec des victoires en deux sets pour les deux équipes.

 

Et je crois que ça fait le tour pour aujourd’hui.😉

21 Commentaires

Classé dans Alexandr Dolgopolov, Andy Murray, Andy Roddick, ATP250, Australian Open, David Ferrer, David Nalbandian, Eduardo Schwank, Frank Dancevic, Grand Slams, JM Del Potro, Joueurs, Juan Monaco, Lleyton Hewitt, Marin Cilic, Milos Raonic, Novak Djokovic, Poulains, Rafael Nadal, Robin Soderling, Roger Federer, Stanislas Wawrinka, Tennis argentin, Tennis canadien, Tennis espagnol, Tomas Berdych

21 réponses à “Bilan de l’Open d’Australie : en avant, les jeunes!

  1. madeje

    Commentaire bien détaillé. Il sera intéressant de suivre ces jeunes loups dans les prochains tournois.
    :oups: Tu as mis un billet de l’ATP sur Murray aulieu de Del Potro. On peu pas dire que tu ne l’as pas dans la peau🙄

    Et le CH qui gagne. De plus, j’ai manqué le dernier but:mrgreen:

  2. @ Madeje
    😆 Je ne sais pas comment l’erreur s’est produite. Mais j’ai corrigé le lien et ai mis le vidéo mentionné. Merci de m’avoir pointé mon erreur.

    Le but de Gionta en fusillade était un très beau but.

  3. Sniff… pour DP… (je savais que ca va te piquer…😉 )

  4. Le match se déroulait en partie sur mon heure de lunch, Lapin. Je savais donc qu’ils étaient rendus au troisième set quand j’en suis revenue. J’ai su le résultat quand j’ai lu ton commentaire (que Pico avait perdu), mais avec tes mots, je pensais qu’il s’était fait ramasser au troisième. Disons que j’étais plutôt surprise en lisant ton commentaire.

    Je n’ai donc pas pu résister à la tentation quand j’ai vu combien de temps le match avait duré.:mrgreen:

  5. Bon match de Dancevic contre López. Ça s’est joué au tiebreak au premier set et Frank a réussi, depuis le début du match, à sauver 7 balles de bris (aucune concédée par Feli). Frank tient son bout.

    Dommage, je vais rater la fin du match.

  6. dormammu

    @folpoulet
    OK … WOW … pour un excellent billet (*****)!

  7. dormammu

    @folpoulet
    Pour revenir sur les jeunes, j’ai bien aimé ce que j’ai vu de Tomic dans son match contre Nadal, on devrait entendre parler de ce jeune régulièrement en espérant qu’il développe une personnalité plus attachante: c’est mal parti😦.

    J’ai adoré Missile Raonic; j’avais l’impression qu’il n’avait qu’un gros service, ‘thank godM que j’étais dans le champ. Le jeune a beaucoup de jeu et on le retrouverait dans un avenir rapproché dans les 30 premiers au monde que je ne serais pas surpris.

    L’autre jeune qui m’a beaucoup frappé, bien entendu, Dolgopolov que j’avais vu jouer, mais que j’ai vraiment découvert à l’OA. La question que je me pose dans son cas: où peut-il se rendre au classement avec son jeu ? A froid, je pense qu’il a le jeu pour rentrer dans le top 10. Après cela, je suis un peu plus perplexe. Je me demande si sa grandeur ne sera pas un handicap pour le faire entrer dans les quatre ou cinq meilleurs au monde. En tout cas, j’ai hâte de le revoir.

  8. Interessant pour Dolgo, ce diminutif veut dire long😯 dans certaines langues de l’est europeen…
    LIEN 10 choses sur Dolgo. Autres nick name: Dolly, Dougie…
    Je cherche toujours la maladie de sang de Dolgo…

  9. @ dorma

    Merci. Beaucoup de travail dans.le billet, je suis ravie que les lecteurs aiment le résultat.🙂

    @ Lapin

    Intéressant, le surnom de Dolgo! Je vais lire l’article ce soir.

    Dommage, cette pluie à Jo-burg, Frank avait survolé le deuxième set après avoir sauvé trois balles de bris.

  10. dormammu

    Pour ceux qui ont vu jouer Sampras et qui n’ont pas lu l’article ci-dessous (post de ‘serenaclijsters’ sur CC):

    http://www.tendances-prestige.com/sport/federer-vs-sampras-des-legendes-du-tennis.html

    Je serais très curieux d’avoir l’opinion de tout ceux que ça pourrait intéresser.

    J’ai déjà posté, sur le blogue de M. Roux, ma perception des deux joueurs qui n’allait pas tout à fait dans le sens de l’article.

  11. dormammu

    @folpoulet
    Vous avez dû passer pas mal de temps, car il y a beaucoup, beaucoup d’informations dans ce billet: quant trouvez-vous le temps de dormir?

  12. @ dorma

    Pas mal ton site! Évidemment, on pourrait épiloguer longuement sur le sujet…🙂

  13. dormammu

    @Lookout
    En effet, on pourrait longtemps en discuter! Je ne suis sans doute pas le plus objectif dans cette comparaison: je suis un fan de Federer et je n’ai jamais trippé sur Sampras! Il reste que j’ai souvent vu jouer les deux joueurs et que je ne suis pas tout à fait d’accord avec le comparatif.

  14. jbsport

    Dancevic a gagné 7-6 au 3ème contre F. Lopez qui était favori # 1 en Afrique du Sud.
    Quelques excellents revers du Canadien et 23 as.

  15. jbsport

    On a 2 Canadiens à suivre au delà du 1er tour dans un tournoi ATP.
    Je dois rêver…

    En regardant dehors, je ne rêve pas, c’est bien Février.

  16. Lapinroyal

    Eugenie est en 1/4 d’un tournois ITF 25K en Australie (on dirait que c’est un tournois de junior tellement qu’il y a de joueuses junior qui y jouent). Elle a battu en passant la tete #1 et elle va affronter Gavrilova (une autre chiante semblerait-il… une petite peste) qui est la championne junior en titre a US open…

  17. Y a-t-il un tournoi qui s’appellerait « Cairo Open »…? Pas beaucoup d’inscriptions…😦

  18. Lapinroyal

    Mierda!!! Missile Milos est battu par Simon Greul…😦 Frank joue demain…

  19. Bonne Annee de Lapin!!!
    LIEN

  20. @ dormammu

    J’avais écrit les trois premiers paragraphes le matin. Je suis rentrée à 18h hier soir du travail, et me suis mise à écrire à 18h30. Je crois que j’ai publié le billet trois heures plus tard. C’était effectivement beaucoup de travail. Mais ne t’inquiète surtout pas pour moi, je dors et je trouve le temps de dormir, même si je ne dors pas le 8 heures par nuit que j’affectionne.😉 En semaine, blogue ou pas, je ne dors jamais mes 8h par nuit de toute façon.😦

    @ Lapin

    Dommage pour Milos, mais lui et Dancevic ont quand même sorti les deux premières têtes de série!🙂 C’est normal, en début de carrière, de ne pas être constant, quand même.

    Et bonne année du Lapin à toi aussi!🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s