Deux premières, une presque première et ce qui s’annonce pour la semaine (Ajouts)

Trois finales de tennis étaient à l’affiche aujourd’hui et elles n’auraient pu être plus différentes. L’une a été interrompue par la pluie, ce qui fait qu’on n’a pu en voir la fin, la deuxième a été à sens unique pour une belle surprise et la troisième a été ponctuée de rebondissements jusqu’à la toute fin. Deux ont couronné des champions locaux. Une était la conclusion d’un beau conte de fées sportif. Une autre encore a été remportée par un vieux routier fort méritant. Trois finales, trois champions. Et un long résumé.

 

Johannesburg : le triomphe de Kevin Anderson

Cette finale est celle que je n’ai pu voir, parce qu’elle a été interrompue par la pluie au milieu du premier set et quand la pluie s’est terminée, on ne pouvait plus la voir, alors je n’ai pu la suivre qu’au pointage. Tout de même, c’est le natif de Johannesburg, Kevin Anderson, qui l’a remporté, défaisant en trois sets l’Indien Somdev Devvarman, 4-6, 6-3, 6-2. Il s’agit du premier titre pour Anderson, reconnu pour son puissant service, et de la deuxième finale pour les deux joueurs.

 

Photo : Alexander Joe/AFP/Getty Images

 

Zagreb : le conte de fées d’Ivan Dodig

À Zagreb, c’était la conclusion d’un conte de fées, avec la victoire en deux sets (6-3, 6-4) du joueur local, Ivan Dodig, sur l’Allemand Michael Berrer. Dodig, comme je le mentionnais ce matin, n’est pas le joueur le plus spectaculaire, mais il se bat sur chaque point et possède un très bon service, qui lui a permis plus d’une fois de se sortir d’embarras dans ce match.

 

Photo : Stringer/AFP/Getty Images

Pour sa part, Michael Berrer n’a pas mal joué, mais Dodig était vraiment un joueur en état de grâce, comme ce fut le cas durant tout le tournoi. Je mettais l’Allemand gagnant en raison de son parcours plus facile, lui qui n’avait pas perdu un set du tournoi, et je me suis joyeusement plantée. Dodig mérite pleinement de savourer, à 26 ans, son premier titre en carrière, survenu devant son public (et ses parents comblés) à sa première finale. Il fera un bond spectaculaire et bien mérité au classement.

 

Mais cette finale aurait pu prendre une toute autre tournure alors que l’arbitre Cédric Mourier, qui avait fait beaucoup d’erreurs hier en demi-finale également, en a fait une autre en appelant le service de Dodig à l’extérieur, alors qu’il était clairement sur la ligne, sur balle de match. Plus de peur que de mal, finalement, pour le héros local, dont la victoire a été teintée d’une belle émotion.

 

Y aura-t-il un happily ever after à ce conte de fées d’Ivan Dodig? Qui sait? Après tout, il n’a pas vaincu des deux de pique pour remporter son titre. On verra donc pour la suite des choses.

 

Santiago : un premier en deux ans pour Robredo

Au Movistar Open de Santiago, il s’en est fallu de peu pour que ce soit une troisième première victoire en autant de tournois aujourd’hui, Santiago Giraldo ayant comblé un déficit d’un set et un bris pour mener 5-3 au troisième set. Nerveux, le jeune Colombien a été brisé au moment de servir pour le championnat et c’est l’expérimenté Tommy Robredo qui s’est finalement emparé de la couronne chilienne dans un tiebreak accroché et hautement disputé. Un match en quatre temps, alors que Giraldo était visiblement nerveux au premier set, avec un service plus que moyen et des coups qui allaient généralement partout sauf où ils devaient aller. Un habitué des finales et excellent retourneur, Robredo a pris le premier set 6-2, avant de briser Giraldo d’entrée au second set.

 

Photo : Claudio Santana/AFP/Getty Images

 

C’est là que le Colombien est entré dans le match et qu’on a pu voir le Giraldo complet et dominant que nous avions vu durant tout le tournoi. Récupérant le bris de suite, il n’a laissé qu’un autre jeu à l’Espagnol pour prendre le deuxième set, lui aussi par la marque de 6-2. Brisant tôt dans le troisième set, Giraldo se dirigeait de belle façon vers son premier titre en carrière, mais au moment de servir pour le match à 5-3, la nervosité l’a gagné et il s’est fait briser en ne remportant que deux petits points sur son service. Robredo était de retour.

 

C’est donc au tiebreak que cet affrontement des plus enlevants s’est conclu, Robredo prenant le mini-bris tôt, pour le perdre à mi-chemin, puis le reprendre et se donner deux balles de match, dont une sur son service que Giraldo a sauvée, avant de, sur son service, compléter un bel échange en envoyant la balle dans le filet, donnant ainsi à l’Espagnol son dixième titre en carrière (9 sur terre battue, un sur dur) et son premier depuis Buenos Aires, en 2009.

 

Les deux joueurs pourraient se retrouver dès les quarts de finale cette semaine, à Costa do Sauipe.

 

Les tournois de la semaine

Cette semaine, trois tournois, une fois de plus, avec les deux ATP250 de San Jose et Costa do Sauipe et l’ATP500 de Rotterdam. Je vais commencer avec le deuxième arrêt de la tournée sud-américaine sur terre battue.

 

Brasil Open (Costa do Sauipe, Brésil)

Le deuxième arrêt du Golden Swing est au Brésil, avant de s’en aller en Argentine la semaine prochaine, puis de remonter au Mexique pour sa conclusion, juste avant la première ronde de la Coupe Davis.

 

Ce deuxième tournoi du Golden Swing se jouera toutefois sans son champion défendant, puisque Juan Carlos Ferrero a déclaré forfait une fois de plus, pas encore prêt à revenir au jeu suite aux chirurgies qu’il a subies l’automne dernier. Toutefois, nous retrouverons, cette semaine, beaucoup des joueurs que nous avons vus en action à Santiago, avec les ajouts intéressants de Nicolás Almagro (1), Albert Montañés (2) et Alexandr Dolgopolov (4).

 

Malheureusement, le tirage en version PDF n’est pas disponible pour le simple sur le site de l’ATP, mais via le site du tournoi, je peux dire que les quatre premières têtes de série bénéficient d’un laissez-passer pour le premier tour. Almagro affrontera donc le vainqueur du match opposant deux invités brésiliens, João Souza et Guilherme Clezar; Montañés, le vainqueur du match Santiago Giraldo – Ricardo Mello; Bellucci, le vainqueur du match opposant l’Argentin Carlos Berlocq à un qualifié; et Dolgo, le vainqueur du match entre l’invité brésilien Fernando Romboli et l’Espagnol Ruben Ramirez Hidalgo.

 

L’affrontement qui sera le plus à surveiller au premier tour sera le rematch entre Tommy Robredo (6) et Fabio Fognini. Après ce qui s’est passé en demies à Santiago, je me demande vraiment ce qui va se passer. Et outre Bellucci et Giraldo, des poulains devenus grands, et Dolgopolov, un poulain, je surveillerai aussi, bien sûr, le seul de mes favoris présents à ce tournoi, Eduardo Schwank, qui affrontera Lukasz Kubot, finaliste l’an dernier, au premier tour. Pourquoi je me demande si le fait de sortir du top 100 va fouetter l’Argentin? Mais il y aura surtout de l’excellent tennis à regarder sur cette belle terre battue dorée tout au long de la semaine, et nous aurons cette fois la chance de voir tout le tournoi sur Tennis TV.

 

En double, malgré l’absence des numéros un mondiaux, Bob et Mike Bryan (Bob étant blessé à l’épaule et contraint à un mois d’inactivité), le tournoi devrait être relevé, avec la présence des champions et des finalistes de Santiago, Melo/Soares (2) et Kubot/Marach (1) et plusieurs autres équipes.

 

SAP Open (San Jose, USA)

Le tournoi de San Jose, même privé de Mardy Fish (problèmes de thyroïde), est particulièrement relevé pour un ATP250, avec la présence du champion défendant, Fernando Verdasco (1), Gaël Monfils (2), Xavier Malisse (4), Juan Martín del Potro et deux poulains, Richard Berankis et Milos Raonic, qui est entré directement au tableau principal. Fait à noter, le finaliste de l’an dernier, Andy Roddick, n’y est pas cette année, pour la première fois depuis le début de sa carrière, accompagnant son épouse, Brooklyn Decker, dans une tournée publicitaire.

 

Un tirage qui devrait amener, je crois, son lot de surprises, avec des affrontements de premier tour entre Benjamin Becker (6) et Richard Berankis, Sam Querrey (3) et Lukas Lacko, Xavier Malisse (4) et Milos Raonic. Les deux premières têtes de série ne devraient toutefois pas être ennuyées au premier tour.

 

Pour sa part, Delpo jouera au premier tour contre Teymuraz Gabashvili, un match qui, connaissant la propension du Russe à monter au filet, et le manque de synchronisme de mon favori, devrait me faire grincer des dents à quelques reprises. Le gagnant de ce match affrontera le vainqueur du match Lacko – Querrey.

 

Incidemment, Querrey jouera en double avec del Potro, ce qui me fait dire que c’est un cauchemar pour moi. Mon joueur favori avec un des joueurs que j’aime le moins sur le circuit. Mais bon, Querrey est un excellent doubleur (il avait gagné le titre l’an dernier, avec Mardy Fish) et un peu de double ne fera assurément que du bien aux réflexes de l’Argentin. Pas un tirage de double très relevé, par contre.

 

Ce tournoi sera également diffusé dès le début sur Tennis TV.

 

ABN Amro World Tennis Tournament (Rotterdam, Pays-Bas)

Le premier ATP500 de l’année offre évidemment le meilleur tirage des trois tournois présentés cette semaine, avec la présence de deux joueurs du top 5, le champion défendant, Robin Söderling (1) et, à ma grande surprise, le vainqueur de ce tournoi en 2009, Andy Murray (2) qui, comme l’an dernier, reprend rapidement le collier après sa défaite en finale à l’Open d’Australie. Novak Djokovic devait également y être, mais il a finalement renoncé à sa participation, citant une blessure à l’épaule.

 

Comme c’est le cas pour chaque ATP500 ou presque, le tournoi de Rotterdam a un tirage des plus relevés, avec des affrontements de premier tour entre Murray et Marcos Baghdatis (non, Al, je ne parie pas!😆 ), Tomas Berdych (4) contre Guillermo García-López, Michaël Llodra contre Nikolay Davydenko, Grigor Dimitrov contre Jo-Wilfried Tsonga (8), Thomas Schoorel contre Viktor Troicki, un rematch du premier tour de l’Open d’Australie entre David Ferrer (3) et Jarkko Nieminen, Ernests Gulbis et Thiemo De Bakker et Söderling qui affrontera Robin Haase. Finaliste l’an dernier, Mikhail Youzhny (6) affrontera Marcel Granollers au premier tour.

 

Avec la présence de Ferrer, j’ai un favori à encourager, mais j’ai également, avec Schoorel et Dimitrov, quelques poulains que j’espérerai voir poursuivre leur route, même si leurs matchs de premier tour seront difficiles.

 

Tout aussi intéressant en double, avec la présence des Polonais Mariusz Fyrstenberg/Marcin Matkowski (1), de Jürgen Melzer/Philipp Petzschner (2), Mahesh Bhupathi qui fera équipe avec Marcel Granollers (3), Nenad Zimonjic/Michaël Llodra (4), l’Indo-Pak Express, Julien Benneteau/Jo-Wilfried Tsonga et les López, Marc et Feliciano, qui font équipe. Et j’en passe. Un foutu beau tirage de double!

 

Ce tournoi ne sera présenté qu’à compter de jeudi sur Tennis TV, par contre, alors nous raterons tous ces prometteurs affrontements de premier tour.

31 Commentaires

Classé dans Alexandr Dolgopolov, Andy Murray, ATP250, ATP500, David Ferrer, Double, Eduardo Schwank, Fernando Verdasco, JM Del Potro, Joueurs, Lleyton Hewitt, Milos Raonic, Novak Djokovic, Poulains, Robin Soderling, Santiago Giraldo, Tennis argentin, Tennis canadien, Tennis espagnol, Thomaz Bellucci, Tommy Robredo

31 réponses à “Deux premières, une presque première et ce qui s’annonce pour la semaine (Ajouts)

  1. jbsport

    @ Caro

    Merci pour l’info du billet. En début de semaine et de tournois, c’est fort agréable.

    Je n’ai pas bien précisé pour le panier percé.
    Les balles passent trop facilement à côté de Pelletier au filet. Sa présence n’intimide pas, c’est même une invitation à la passer.

    Je suis allé voir sur tous les blogues et je demeure très surpris de la complaisance perpétuelle envers Tennis Canada et la décision ridicule de Bruneau d’envoyer une schtroumpf et une perdante notable en double.

    Fatigue de Wozniak, je n’achète pas.
    La circonstance exigeait d’y aller de ses meilleures joueuses, Wozniak et Marino. Bojana y était malgré son 803ème rang en double et elle a mis dans sa petite poche nos supposées spécialistes.

    Si ce n’était que la 1ère bourde, c’est trop souvent comme ça chez Tennis Canada.
    Je vous laisse imaginer le sort de Bruneau si ses décisions étaient scrutées à la loupe comme celles de Jacques Martin.

  2. jbsport

    C’est le préposé à l’équipement des Steelers qui va avoir la tâche de déchiqueter les casquettes de champions…

  3. J’ai dû faire quelques ajouts au billet. Je me suis rendue compte que j’avais oublié de mentionner qui étaient les champions défendants et les finalistes de l’an dernier pour chacun des tournois de la semaine.

  4. Un petit mot sur le nouveau classement :

    • Ivan Dodig monte de 24 places suite à son titre et est maintenant au 60e rang
    • Kevin Anderson monte de 19 pour le 40e rang (JB va être content)
    • Santiago Giraldo entre dans le top 50 au 47e rang (+11)😀
    • Milos Raonic monte de 10 rangs (84)
    • Nicolas Mahut est de retour dans le top 100 (+28 pour le 90e), grâce à sa victoire au Challenger de Courmayer la semaine dernière
    • Somdev Devvarman revient également dans le top 100 (+30 pour le 80e rang)
    • Tommy Robredo se rapproche d’un retour dans le top 30 (+9 pour le 31e rang)
    • J’avais raison pour Horacio Zaballos, de retour dans le top 100 (+10 pour 98), et aussi pour Eduardo Schwank, qui en est sorti (-15 pour 111 – that hurts)

    Les chutes les plus significatives dans le top 50 :

    • Marin Cilic chute de 8 places et est maintenant au 28e rang mondial
    • Feli López chute de 11 pour le 44e
    • Jürgen Melzer n’aura été dans le top 10 qu’une semaine, permutation 11-10 avec Mikhail Youzhny, mais si Youzhny perd tôt à Rotterdam, où il était finaliste, ça pourrait bouger de nouveau (c’est d’ailleurs le seul changement dans le top 10)

    Ça ressemble pas mal à ça pour le classement de la semaine.

  5. dormammu

    @folpoulet
    Encore un excellent billet!

    En passant, je me suis fait plaisir ce matin en envoyant un courriel à Vidéotron pour les remercier de nous avoir fait subir les ennuyeuses PUBS canadiennes durant le Super Bowl. Ils nous coûtent une fortune et ils ne sont pas foutus de nous dire merci une seule fois dans l’année en nous permettant d’avoir notre petit fun durant le match du Super Bowl: la cupidité n’a vraiment pas de limite … malheureusement😦.

  6. GG

    Ça fait beaucoup de tennis tout ça… Merci Caro! Et Raonic qui grimpe encore de quelques rangs. Le 50eme est en vue d’ici quelques mois et j’y crois.

  7. dormammu

    @GG
    Déjà qu’il y a toutes sortes de choses intéressantes qui se passent, surtout dans le tennis masculin, à cela va s’ajoute de suivre la progression de R. Marino et M. Roanic. Les prochains mois vont être palpipant! En effet, les deux devraient entrer dans le top 50 dans un avenir rapproché.

  8. Je ne peux vous mettre le lien, mais le site de l’ATP, dans son preview des affrontements de premier tour, a fait une petite erreur dans la fiche de Robredo contre l’autre, là. Maintenant, Robredo mène 2-0. Faut quand mëme pas oublier la tumultueuse rencontre de samedi dernier!😉

    @ dormammu

    Ca va probablement te soulager, mais je doute que ça fasse plus que ça.😉

    @ GG

    Pas de quoi! Faut bien que suivre tant de tournois serve à quelque chose!😆

    Au fait, t’as cherché, pour Feli?😛

  9. @ GG

    Plus que 34 places pour Missile Milos!🙂

  10. dormammu

    @folpoulet
    En effet, ça m’a soulagé et le but n’était que ça🙂.

  11. jbsport

    @ dormammu

     » Les Packers par 7, peut-être quelque chose comme 28-21. »

    Ton pronostic était plutôt bon.

    @ Caro

    Quand même, je ne saute pas au plafond de voir Anderson au 40ème rang.

    Je n’ai pas trop vérifié les tirages, j’ai lu que Polanski va jouer Tomic dans un challenger.

  12. dormammu

    @jbsport
    Je regrette encore que les Patriots aient joués comme des tartes contre les Jets. Un gros Bravo aux Packers et très content pour A. Rodgers qui n’aura plus le spectre de B. Favre dans le dos. C’est vraiment un excellent quart et les Packers sont en business pour plusieurs années avec lui.

    Maintenant, on va espérer qu’il n’y ait pas un LOCKOUT qui nous ferait perdre toute la prochaine saison. On dit sur Internet que les matchs pré-saisons n’auraient pas lieu, mais qu’un règlement serait obtenu juste à temps pour le début de la saison régulière.

  13. dormammu

    @folpoulet
    J’ai reçu une réponse de Vidéotron concernant les PUBS au Super Bowl et sans surprise, ils ont cité un règlement du CRTC. Cet organisme commmence de plus en plus à me tomber sur les nerfs. Je vais finir pas lancer une pétition pour le faire abolir🙂. Depuis quelques temps, toutes leurs décisions penchent du même côté. Ils nous ont dit il y a quelques mois que les consommateurs avaient encore de la marge de manoeuvre pour payer encore plus cher les factures des cablos, la récente décision sur le downloading … ouais!

  14. dormammu

    @folpoulet
    Vraiment désolé! Je ne savais pas. Dans ce cas, pouvez-vous enlever mon post? Ca ne me dérangerait nullement.

    Je vais les regarder et on pourra échanger sur celles qui nous ont le plus frappés.

  15. Voilà, c’est fait. Merci de ta compréhension, dorma!

  16. jbsport

    Présentement il y a le double:
    Fyrstenberg /Matkowski – Eltingh / Haarhuis

    Les 2 quadragénaires sont encore bons, même s’ils ont perdu le 1er set 6-3.
    C’est amusant de revoir les gloires du passé.

  17. dormammu

    @folpoulet
    Vous êtes bienvenue!

  18. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, voici ce qui s’est passé en fin de match samedi entre Robredo et Fognini (WARNING : gros mots!)

  19. Je n’avais ni vu, ni entendu cette « séquence »! Assez édifiant…mais toujours possible dans le feu de l’action…😦

    Certains ne peuvent se justifier avec leur raquette et tentent de le faaire de cette façon…Quelle notoriété…

  20. @ Loko

    Tu connais probablement Robredo de réputation autant que nous, tout comme l’autre, là. Alors tu sais que s’il a posé ce geste, il y avait quelque chose en-dessous.

    Mais c’est vrai que c’est édifiant.

  21. Quelques résultats d’intérêt pour aujourd’hui, puisque je suis en train de me taper des tonnes de pubs du Super Bowl (j’espère avoir fini ce soir, mais rien de garanti).

    À Rotterdam…

    • Défaite de Nikolay Davydenko 3-6, 6-7(4) contre Michaël Llodra. Deuxième tournoi de suite où le Russe perd au premier tour, après son incroyable performance à Doha.
    • Victoire de Dmitry Tursunov 6-4, 7-5 sur Andrey Golubev.
    • Cilic, Troicki et Melzer passent en 2
    • En double, victoire de Fyrstenberg/Matkowski 6-3, 6-2 sur les revenants Eltingh et Haarhuis

    À Costa do Sauipe…

    • Défaite de la huitième tête de série Victor Hanescu 5-7, 1-6 contre Filippo Volandri
    • Victoires convaincantes des Espagnols Ruben Ramirez Hidalgo (4,2) et Pablo Andújar (3,1 sur Gimeno-Traver)
    • .

      Et le tirage de simple, version PDF. Enfin!

      À San Jose, des victoires de Dennis Istomin (5), Michael Russell, Donald Young et Tim Smyczek. Encore des matchs en cours de ce côté.

  22. kenoe

    @ dorma

    Un peu long à la détente mais je voudrais réagir à ton post de 7h16 sur le blogue de Monsieur Roux après ma petite visite quotidienne pour voir « l’autre côté » à défaut d’y participer.

    Tu n’y vas pas avec le dos de la cuillère concernant ce sujet mystérieux qu’est Gulbis. Jugement sec que je partage en partie sur ses errements et manquements mais, à mon sens, bien trop vite emballé.
    Ainsi donc « le mal est fait », la messe est dite et le sale gosse ne grandira jamais, ne sera jamais un grand joueur. On pourrait déjà disserter (et longtemps) sur ce qu’est un grand joueur (vaste sujet), mais plus encore ce qui me gêne c’est de décréter qu’à 23 ans si on a rien fait ou si peu (il a un tournoi en poche) on est foutu, minable et on a plus rien à espérer du reste de sa carrière.
    Mais qu’en sait-on ? Tout le monde n’est pas mature dans sa tête et dans son jeu à 18-20 ans, surtout pas les hommes dont l’apex tennistique vient bien plus tard que chez les femmes. Nombreux sont les joueurs qui gagnent, se révèlent et explosent au grand jour dans ce que beaucoup considèrent comme le crépuscule d’une carrière dite normale soit 26 ans passés, même 30.
    Qui dit que l’erratique letton ne va pas prendre un peu de plomb dans la cervelle, évoluer un peu (tant qu’à faire beaucoup🙂 ) et prendre enfin sa place dans les saisons à venir ? Nous n’en savons fichtre rien, il peut rester un morveux et s’ajouter à la longue liste des gâchis que compte le sport, mais considérer qu’un joueur à 23 ans est fini me semble un tantinet exagéré. Glorieuse incertitude du sport.
    Et cela ne concerne évidemment pas que Gulbis…

  23. Mon appréciation des pubs du Super Bowl est finalement en ligne. J’ai eu le temps de « tout » voir.

  24. dormammu

    @kenoe
    En effet, j’ai peut-être été carré dans mon jugement, mais Gulbis, je n’y crois plus. Il me laisse rêver pendant un moment au grand joueur qu’il pourrait être s’il avait le mental d’un Federer ou d’un Nadal. Je pense que ce gars-là a le talent pour entrer parmi dix, voir les cinq meilleurs au monde, mais je n’y crois plus. J’espère me tromper et qu’il va enfin prendre le tennis au sérieux pour plus que trois ou quatre semaines d’affilées, mais ça me surprendrait. Je n’ai pas changé d’idée et je pense toujours que c’est un grand talent perdu.

    En passant, c’est mon point de vue et je ne voulais sûrement pas froisser personne avec ma position sur ce joueur.

  25. @ kenoe

    En toute honnêteté, je ne crois plus non plus en Gulbis. Ce gars-là a le talent qui lui sort par les oreilles, mais il n’a jamais appris à travailler pour en récolter tous les fruits. Comme il est jeune, peut-être maturera-t-il éventuellement, mais est-ce qu’il sera alors trop tard?

  26. jbsport

    Gulbis, c’est le joueur qui faisait l’unanimité sur CC il y a un an.
    Rafan et Fedfan l’aimait beaucoup.

    Des matchs tankés à répétition ont tièdi les ardeurs de plusieurs de ses fans.

    Tant mieux pour lui, s’il remonte à la surface, c’est sûrement possible avec tout l’air qu’il y a entre les 2 oreilles.😉

  27. dormammu

    Pour atteindre les sommets du tennis, le talent ne suffit tout simplement pas. Federer est incroyablement talentueux, mais il a travaillé comme un forcené pour réussir tout ce qu’il a réussi. Gulbis n’est sans doute pas aussi talentueux que Federer, mais s’il y mettait son 100%, il entrerait parmi les dix meilleurs au monde dans un avenir rapproché. Sa mobilité est à travailler, mais il a un excellent service, super coup droit et un revers très solide. Il n’est peut-être pas trop tard pour laisser sa trace dans le tennis, mais the clock is ticking.

    Un autre dont a souvent parlé et qui avait un incroyable talent, peut-être autant que Federer: Marat Safin. Il a fait de belles choses, mais on a le ‘nagging feeling’ qu’il aurait dû faire pas mal mieux.

  28. dormammu

    @jbsport
    C’est vrai qu’il avait un beau capital de sympathie, mais quelques défaites plus que douteuses ont refloidies les ardeurs de plusieurs. Qu’un joueur perde un match, soit, mais il y a la manière.

  29. @ dormammu

    Autant que le caractère, le physique et quelques blessures ont aussi été un problème chez Safin. Il en avait parlé en marge d’une exhibition en Argentine cet hiver. Faudrait que je retrouve l’article, mais il est en espagnol.😕

  30. Après un début de match chaotique (il a dû briser alors que Levine servait pour le premier set à 5-4), James Blake l’emporte finalement en deux sets 7-5, 6-1 à son premier tournoi depuis Vienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s