Roland-Garros, jour 2 : Énorme surprise!

La journée était partie pour être plutôt sans histoire pour les joueurs du top 10 en action. Novak Djokovic (2) avait remporté facilement, et c’était prévisible, son match contre Thiemo De Bakker, 6-2, 6-1, 6-3, et Roger Federer (3) a aussi montré aux incrédules qu’il était encore à considérer dans un match en 3 de 5 en se défaisant en trois manches de Feliciano López, 6-3. 6-4, 7-6(3). Je reviendrai sur ces deux matchs. Tomas Berdych (6), demi-finaliste l’an dernier, était parti pour connaître le même sort, mais son adversaire, le qualifié français Stéphane Robert, ne l’a pas vu ainsi, causant la plus grosse surprise du premier tour, à ce moment.

 

Chez les têtes de série, outre Berdych, seuls Michaël Llodra (22) et Milos Raonic (26) ont subi la défaite. Récapitulons donc.

 

Stéphane Robert cause la surprise

S’il était un match qui n’était pas parti pour être la surprise du jour, c’est bien l’affrontement entre Tomas Berdych et Stéphane Robert. Logiquement, la sixième tête de série a eu tôt fait de prendre les deux premières manches, 6-3, 6-3, avant que ne survienne un retournement de situation que je m’explique encore mal. Lorsque j’ai vu que Robert avait gagné la troisième manche 6-2, j’ai d’abord cru à une petite baisse de régime du Tchèque. Lorsque Berdych a perdu la quatrième manche, encore par le pointage de 6-2, j’ai vu que quelque chose clochait. Ce n’était pas uniquement parce que Robert avait augmenté son niveau de jeu, mais bien aussi parce que Berdych jouait plutôt mal.

 

La cinquième manche, toutefois, a été tout un spectacle, et c’est vraiment Stéphane Robert qui est allée la chercher et non Tomas Berdych qui l’a laissée filer. Le vétéran français, poussé par une foule survoltée, réussissait des coups époustouflants et ne s’est pas découragé lorsqu’il a été brisé au septième jeu. Au contraire, il s’est accroché pour récupérer le bris, a sauvé une balle de match sur son service à 5-4, puis a brisé au quinzième jeu de la manche décisive pour servir pour le match, créant l’hystérie collective sur le Court 2. Avec un très bon jeu de service, il l’a emporté à sa deuxième balle de match, gagnant ainsi de très belle façon, 3-6, 3-6, 6-2, 6-2, 9-7, son premier match de 5 sets en carrière et égalant, avec cette participation bien méritée au deuxième tour, son meilleur résultat de Grand Chelem en carrière.

 

Robert affrontera au deuxième tour Fabio Fognini, qui a facilement défait Denis Istomin, 6-4. 6-2, 6-2. Un résultat prévisible. Je crois tout de même que c’est là que ça s’arrêtera pour Stéphane Robert.

 

Quant à Berdych, ce retournement de situation inexplicable s’inscrit dans plusieurs performances inexplicables passées. Ça me laisse à penser que finalement, il a vraiment joué au-dessus de sa tête à pareille date l’an dernier, chose dont je doutais depuis l’été dernier de toute façon.

 

Djokovic et Federer s’imposent brillamment

Dans le cas de Novak Djokovic, qui a mérité aujourd’hui sa 40e victoire consécutive (38 depuis le début de l’année), la victoire et sa facilité étaient prévisibles, tant Thiemo De Bakker connaît un mauvais début de saison. En effet, avec cette défaite contre le joueur de l’heure sur le circuit ATP, le Néerlandais de 22 ans a maintenant une fiche de 3-9 pour l’année 2011. Dominé du début à la fin du match, De Bakker a bien essayé, mais n’a rien pu faire contre le puissant Serbe, qui l’emporte aisément 6-2, 6-1, 6-3.

 

Djokovic affrontera mercredi Victor Hanescu, qui a effectué tout un retour de deux bris de retard à la première manche, pour l’emporter sur le jeune et très talentueux Benoit Paire, en quatre manches de 7-5, 4-6, 6-1, 7-6(4). Je ne donne pas cher de la peau du Roumain, mais je suis persuadée qu’il fournira un peu d’opposition au Serbe.

 

Roger Federer, pour sa part, faisait face à un test d’entrée de jeu face à Feliciano López. Toutefois, c’est un test qu’il a passé avec succès, grâce à un service impérial et des déplacements étincelants et l’impression qu’il m’a laissée était qu’il était redevenu le Federer des Grands Chelems. Ce n’est pas que l’Espagnol ait mal joué, bien au contraire, c’est juste qu’en face de lui se trouvait un adversaire d’une autre trempe. Le Suisse l’emporte donc en trois manches de 6-3, 6-4 et 7-6(3) et affrontera le jeune Maxime Teixeira au deuxième tour.

 

Del Potro remporte la bataille des deux tours

En levée de rideau, deux tours s’affrontaient sur le Court 1 et c’est la Tour de Tandil, Juan Martín del Potro (25) qui a eu le dessus sur la Tour de Croatie, Ivo Karlovic. Mais comme on connaît la propension du Croate à jouer de l’anti-tennis, avec ses puissants services qui cassent le rythme du match, c’était un match somme toute vraiment ennuyant à regarder et difficile pour les nerfs des partisans de l’Argentin.

 

Il est en effet difficile pour un joueur d’établir vraiment sa stratégie contre un joueur qui, bien souvent, efface les occasions de briser par des aces et des services impossibles à retourner, mais malgré qu’il ait, en ratant un coup de routine, donné la première manche à Karlovic au bris d’égalité, del Potro a su s’ajuster et l’a finalement emporté en quatre manches, 6-7(7), 6-3, 7-5, 6-4.

 

Difficile de se faire une juste idée du niveau de jeu de Delpo suite à un tel match, mais il a su garder son calme et rester concentré, tentant de profiter de chacune des occasions qui se présentaient à lui. Nous aurons une idée plus juste de son niveau de jeu au prochain tour, alors qu’il affrontera Blaz Kavcic, qui est très bon retourneur.

 

Michaël Llodra s’incline, mais fait jaser pour les mauvaises raisons

Je m’attendais à une victoire de Michaël Llodra (22) contre Steve Darcis. C’est finalement Steve Darcis, issu des qualifications, qui l’a emporté en quatre manches, 6-7(5), 6-3, 6-3, 6-3, mais c’est surtout un incident survenu durant le match qui a fait jaser, et pas pour les bonnes raisons.

 

Déconcentré par une gardienne de sécurité qui bougeait un peu trop à son goût durant la deuxième manche, Llodra a envoyé une balle dans sa direction, ce qui lui a mérité un avertissement de la part de l’arbitre du match, le Marocain Mohamed El Jennati. C’est dans la contestation qui a suivi que Llodra a perdu les pédales, disant à El Jennati de faire son travail et qu’on n’était pas « dans un souk à vendre des tapis au marché. »

 

Llodra a bien tenté de s’expliquer après le match, mais j’ai tout de même hâte de savoir s’il recevra une sanction pour avoir tenu ce genre de propos, à la limite du racisme, même s’il s’entend en général bien avec El Jennati. Cependant, comme un joueur comme Andy Roddick en dit de bien pires, je doute qu’il en ressorte quoi que ce soit.

 

Mauvaise journée pour les Canadiens

Deux Canadiens étaient du tableau principal, soit Milos Raonic (26) et Frank Dancevic, issu des qualifications. Tous deux étaient en action aujourd’hui et tous deux ont subi le même triste sort, soit une défaite au premier tour.

 

Si la défaite de Frank Dancevic contre Simone Bolelli était plus prévisible, celle de Raonic, contre Michael Berrer, était une demi-surprise. En effet, Bolelli est un très bon terrien l’a emporté en quatre manches, 6-1, 6-3, 6-7(5), 6-2.

 

Dans le cas de Raonic, cette défaite peut laisser perplexe quand on ne connaît pas son adversaire. Michael Berrer est un solide vétéran qui n’avait pourtant jamais passé le premier tour à Roland-Garros par le passé. Plutôt moindre au service (56% de premières et seulement 7 aces), Raonic n’a pu contrer l’Allemand, qui l’emporte en quatre, 6-4, 4-6, 6-3, 6-4. Cela met donc un terme à la saison sur terre battue de Milos Raonic, qui pourra refaire ses énergies avant d’attaquer la très courte saison sur gazon.

 

Dans les autres matchs

Dans les autres matchs, notons les victoires de Gaël Monfils (9) (4-6, 6-3, 7-5, 6-0 sur Bjorn Phau), Mikhail Youzhny (7-5, 6-2, 6-4 contre Go Soeda), Richard Gasquet (13) (convaincant face à Radek Stepanek, 7-5, 6-3, 6-0), Viktor Troicki (15) (6-4. 6-3, 6-3 sur Julian Reister), Thomaz Bellucci (23) (6-4, 6-4, 6-7(4), 7-5 sur Andrey Golubev), Marcos Baghdatis (27) (7-6(4), 6-2, 6-2 sur Frederico Gil, qui s’est complètement effondré après avoir failli à servir pour la première manche, tandis que ça a eu pour effet de donner des ailes au Chypriote), Nikolay Davydenko (28) (7-6(2), 6-1, 6-3 sur Denis Gremelmayr) et Janko Tipsarevic (29) (7-6(1), 6-1, 6-0 sur Brian Dabul).

 

Mardy Fish (10), de son côté, a bien amorcé son match contre Ricardo Mello, mais même s’il a perdu une deuxième manche accrochée aux termes d’un excellent et long bris d’égalité, l’a tout de même emporté sans trop de mal, 6-2, 6-7(11), 6-2, 6-4.

 

Des victoires également pour Igor Andreev (6-4, 6-1, 6-3 contre Florent Serra), Thomas Schoorel (7-6(5), 6-3, 6-3 sur Máximo González), Philipp Petzschner (7-6(3), 6-0, 6-4 dans une bataille tout allemande contre Mischa Zverev), Marcel Granollers (6-3, 3-6, 7-6(6), 6-2 sur Alex Bogomolov Jr), Alejandro Falla (une surprise pour moi, 7-6(2), 6-1, 6-1 contre Potito Starace), Carlos Berlocq (qui a défait Bernard Tomic 7-5. 6-4, 6-2), Mikhail Kukushkin (6-2, 6-4, 6-4 contre Daniel Brands), Leonardo Mayer (qui a défait Dustin Brown 3-6, 7-6(5), 6-2, 6-2), Albert Ramos (6-3, 6-7(5), 4-6, 6-1, 6-3 sur son compatriote Javier Marti) etTobias Kamke (6-7(5), 6-3, 6-3, 6-2 face à Olivier Rochus).

 

Le qualifié Antonio Veic a, de son côté profité de l’abandon de Pablo Cuevas, blessé, l’emportant ainsi 4-6, 6-3, 6-2, 3-1, Ab. Et malheureusement, malgré que le pointage de ce match non télévisé a semblé indiquer une belle bataille, Tommy Haas s’est incliné à son premier match en près d’un an et demi, 4-6, 6-4, 6-7(1), 4-6, contre Marsel Ilhan.

5 Commentaires

Classé dans Feliciano Lopez, Frank Dancevic, Grand Slams, Ivo Karlovic, JM Del Potro, Marcos Baghdatis, Mardy Fish, Milos Raonic, Nikolay Davydenko, Novak Djokovic, Pablo Cuevas, Potito Starace, Poulains, Richard Gasquet, Roger Federer, Roland-Garros, Tennis argentin, Tennis canadien, Tennis espagnol, Thomaz Bellucci, Tomas Berdych, Tommy Haas, Viktor Troicki

5 réponses à “Roland-Garros, jour 2 : Énorme surprise!

  1. kenoe

    Tout d’abord bon match de Gasquet, le gain de la première manche a décidé du reste de la rencontre et Stepanek n’y était plus du tout dans la troisième manche permettant à son adversaire de faire ses gammes. C’est la première fois que Gasquet l’emporte contre le Tchèque.

    Ensuite petite déception pour moi avec la défaîte de Paire face à Hanescu. Il a bien mieux joué qu’il ne l’avait fait à Nice mais a toujours autant de mal à canaliser son tempérament pour le moins volcanique, dommage qu’il perde autant d’énergie et de concentration à s’exciter quand ça ne marche comme il le voudrait.

    Très bonne partition de Federer et bon test que son match face à Lopez, jamais il n’a semblé vraiment mis en difficulté.
    Djokovic également impressionnant de facilité et de sérénité même si son adversaire n’était pas un foudre de guerre.

  2. jbsport

    Pas de vino dans la cave pour Madeje qui mène le pool.

    @ lapin

    Le cat fight, c’est sur un autre blogue.😆

    @ Caro

    Un arbitre traité de marchand de tapis.
    Déplacé comme remarque.
    Oui à une réprimande, mais il faut aussi examiner le fond. L’arbitre et l’organisation du tournoi doivent fournir un environnement de jeu impeccable. Pas juste aux joueurs à rendre des comptes.

  3. madeje

    @ jb

    Attends c’est pas fini. Demain, je n’ai qu’un joueur qui jouera et il devrait passer. C’est après que ça se compliquer. J’en profite et espère ne pas descenre dans la cave tout de suite😆

  4. Un court aperçu des matchs à surveiller demain est maintenant en ligne.

    Je pourrai dormir tranquille.😉