Le Canada réécrit son histoire

La Coupe Davis nous a amené un grand moment du tennis canadien, hier, alors que pour la première fois de son histoire, le Canada a comblé un déficit de 0-2 pour remporter une série. Sur papier, la tâche avait l’air pourtant fort simple, les joueurs de l’Équateur étant vraiment moins bien classés (souvent de beaucoup) que les nôtres, mais le fait de jouer à la maison et sur leur surface de prédilection a donné des ailes aux Équatoriens, qui ont été surprenants au service dans les matchs que j’ai vus.

 

Cette confrontation a également démontré, si c’était encore nécessaire, que les nouveaux courts de terre battue du centre d’entraînement national du Stade Uniprix ne sont vraiment pas un luxe, mais bien une réelle nécessité.

 

C’est privé de son meilleur joueur, Milos Raonic (hanche), que le Canada s’est amené à Guayaquil pour y affronter l’Équateur. Frank Dancevic, également blessé, n’a pu y être non plus. C’est donc avec Daniel Nestor, Vasek Pospisil, Philip Bester et Peter Polansky que Marc Laurendeau s’est amené, avec la certitude de la victoire et d’une place en ronde éliminatoire.

 

Toutefois, le chemin de la victoire n’a pas été facile et il a fallu beaucoup de volonté et d’esprit de corps au sein de l’équipe canadienne pour arriver, sur leur pire surface, à remonter la pente et l’emporter. Pourtant, les deux premiers matchs ont été serrés et il s’en est fallu de peu pour que les deux matchs basculent du côté canadien.

 

Le double de samedi n’a pas non plus été facile, mais l’expérience de Nestor, jumelée au très bon service de Pospisil, ont aidé le Canada à amorcer sa remontée, qui s’est poursuivie hier avec une victoire en trois manches de Pospisil puis à une convaincante victoire en quatre manches de Philip Bester.

 

Ainsi, pour la première fois depuis 2005, le Canada sera des éliminatoires pour le Groupe mondial de la Coupe Davis, mais la tâche ne sera pas facile. Et je prévois que certains auront beaucoup de difficulté à rester Canadiens si nos gars affrontent un certain Roger Federer…😉

 

La Suisse était reléguée, mais probablement pas pour longtemps

En effet, la Suisse, suite à une défaite contre le Kazakhstan en septembre dernier, avait été reléguée au Groupe I cette année, et pour les aider à revenir dans le Groupe mondial (et parce qu’il y a les Jeux olympiques de Londres l’an prochain), Roger Federer a disputé les matchs de barrage du weekend dernier contre le Portugal.

 

D’ailleurs, le capitaine suisse et co-entraîneur de Federer, Séverin Lüthi, n’y est pas allé de main morte avec ses deux grosses pointures, en les programmant pour jouer tous les matchs. Mais finalement, seul Stan Wawrinka a joué ses trois matchs (deux simples et un double) puisque tant lui que Federer se sont chargés de venir à bout rapidement des Portugais, et ce, même si Federer a perdu la première manche contre Rui Machado, un joueur qu’il n’avait jamais rencontré. Une fois la première manche passée, toutefois, les choses sont revenues à la normale pour Federer et avec le double remporté, il n’a pas joué dimanche, ce qui n’a pas empêche Wawrinka et Marco Chiudinelli de compléter le blanchissage des pauvres Portugais.

 

Par ailleurs, Federer aurait d’ores et déjà annoncé qu’il participerait aux éliminatoires de septembre.

 

À noter que le tirage pour les barrages éliminatoires aura lieu ce mercredi. Je vous tiendrai, bien sûr, au courant. J’ai bien hâte de savoir qui sera l’adversaire du Canada parmi les pays suivants : Autriche, Suisse, Chili, Croatie, République Tchèque, Inde, Israël, Russie. (Les pays têtes de série nommés ici affronteront chacun un pays non tête de série, dont fait partie le Canada.)

 

Les larmes d’Andy

Dans le Groupe II, la Grande-Bretagne affrontait le Luxembourg. Andy Murray faisait partie de l’équipe et a joué les trois jours, dans ce barrage qui avait lieu à Glasgow, en Écosse. Ça faisait longtemps que Murray n’avait joué en ses terres natales et il a fait plaisir à ses supporters en devenant le cinquième Britannique à infliger un triple bagel à son adversaire lors d’un match de Coupe Davis le premier jour (ne perdant que 15 points sur son service dans tout le match), puis réalisant un rêve en remportant le double avec son frère Jamie, et enfin en donnant la victoire aux locaux dimanche.

 

Suite à cette victoire, de l’émotion de jouer devant ses proches, dont ses grands-parents, Andy a littéralement fondu en larmes. Un beau et touchant moment. Il a également annoncé en direct qu’il participerait aux barrages pour le premier groupe, qui se tiendront en même temps que les demi-finales et les éliminatoires du Groupe mondial, du 16 au 18 septembre prochain. La Grande-Bretagne affrontera alors la Hongrie, qui a triomphé du Bélarus 3-2.

 

 

Sur ce, je serai de retour mercredi avec le tirage des éliminatoires pour le Groupe mondial. Je devais prendre congé du blogue, mais le Canada m’a un peu forcé la main. Je ne m’en plaindrai certainement pas!

13 Commentaires

Classé dans Andy Murray, Coupe Davis, Daniel Nestor, Frank Dancevic, Milos Raonic, Peter Polansky, Philip Bester, Poulains, Roger Federer, Stanislas Wawrinka, Tennis canadien, Vasek Pospisil

13 réponses à “Le Canada réécrit son histoire

  1. Et avant que j’oublie, le discours d’intronisation d’Andre Agassi, version complète, gracieuseté ITHoF :

  2. J’ai fini par trouver le vidéo de Murray. Je l’ai ajouté au billet.

  3. @caro

    J’en ai presque versé une moi même😥
    Très touchant

  4. @ Gino

    Tu parles de Murray ou d’Agassi?

    Dans les deux cas, j’avoue avoir été émue.

  5. Bon, la saison de misère se poursuit pour Eduardo Schwank. Après le dos, la jambe et les côtes, qui lui ont tour à tour fait rater plusieurs semaines, voilà maintenant que j’apprends qu’une entorse au poignet devrait lui faire rater quelques semaines (au moins deux, selon certains, plus selon d’autres).😦

    La malchance s’acharne sur mes favoris cette année…

  6. Elle est tout simplement A-DO-RABLE!!!

  7. Ce sera Israël en Israël pour le Canada. J’en reparle ce soir.

  8. kenoe

    Des larmes pour avoir battu le Luxembourg devant ses proches ?
    Bon et il nous fera quoi quand il gagnera un GC, particulièrement Wimbledon ?
    Je n’ose imaginer l’amplitude lacrymale…
    Je sais je suis un coeur de pierre🙂

    La Suisse a décroché le gros lot avec un déplacement en Australie.
    Y en a qui vont être content.

  9. @ kenoe

    De l’émotion d’un gars qui n’a pas joué dans sa ville natale depuis plusieurs années, en fait. Devant toute sa famille. Moment spécial. Je crois que dans les circonstances, l’adversaire importe peu.

  10. jbsport

    Le Canada réécrit son histoire

    @ Caro

    Peut-être un peu fort comme titre.
    Le Canada n’a battu qu’une petite équipe avec des joueurs qui ont joué la valeur de leur rang 300ème+.

    Israel, c’est plutôt bien tombé pour le Canada.même si ce sera plus difficile d’y gagner s’il y a encore des blessés.

  11. Pourquoi fort, JB? C’est ce qui est arrivé. Premier retour de 0-2 de l’histoire canadienne en Coupe Davis. Si ce n’est pas réécrire son histoire (tennistique, bien sûr), je me demande ce que c’est.😉

  12. jbsport

    @ Caro

    Disons que le Canada a quand même atteint de plus hautes collines en coupe Davis.

    En simple, le Canada a réussi à gagner 1 match sur 2 contre un 380ème et un 495ème.
    Non, ce n’est pas un exploit pour un pays qui investit maintenant beaucoup de $ dans son tennis.

  13. @ JB

    Bien sûr, mais il n’avait jamais réussi à combler un déficit de 0-2 et a failli se faire battre par ce 300quelquième au monde…😉

    Mais bon, maintenant, je parle d’Israël et des tirages dans un nouveau billet et je retourne à mon PVR du match de Pico.🙂