Une belle victoire

Si la deuxième journée d’action à Montréal s’est terminée sous l’eau, le début de la journée a été ensoleillé et a amené son lot de surprises. En effet, le champion des deux dernières années, Andy Murray, s’est incliné aux termes d’une performance lamentable face à Kevin Anderson. Cette défaite a été précédée de celle de Gilles Simon contre Philipp Petzschner et suivie de la très belle victoire du Canadien Vasek Pospisil sur Juan Ignacio Chela.

 

Le tournoi canadien aura un nouveau champion

Vainqueur de la Coupe Rogers ces deux dernières années, le Britannique Andy Murray affrontait hier le Sud-Africain Kevin Anderson, qu’il avait littéralement pulvérisé lors de leur seul affrontement précédent, à l’Open d’Australie l’an dernier. Toutefois, non seulement Murray faisait-il face au Kevin Anderson nouveau et amélioré, ce que je prévoyais comme quelques problèmes, mais pour couronner le tout, il était dans une bien mauvaise journée, avec pour résultat une cuisante défaite de 6-3 et 6-1.

 

Avec son honnêteté coutumière, Murray ne s’est pas défilé après le match. Il a admis ne pas avoir bien joué, n’a pas vraiment cherché à se trouver d’excuses, même s’il a admis qu’il lui avait été dit qu’il jouerait mercredi et non mardi, mais ne s’est pas servi de cela pour expliquer la défaite non plus.

 

Le champion en titre est donc sorti en simple, lui qui jouera en double dès aujourd’hui avec son frère Jamie, si la température le permet.

 

Vasek Pospisil cause une belle surprise

Le jeune Canadien Vasek Pospisil affrontait hier, pour son match de premier tour, l’Argentin Juan Ignacio Chela, dans un match que la plupart s’attendaient à le voir perdre. Nous avons finalement eu droit à un excellent match et j’étais ravie d’avoir préféré voir ce match plutôt que Murray – Anderson.

 

La première manche a été tout à l’avantage de Chela, même si Pospisil a vraiment très bien joué, particulièrement au filet, où le jeune Canadien excelle. Poussé par la foule, le jeune Pospisil a continué à travailler très fort et a réussi à faire tourner les choses en sa faveur à partir de la deuxième manche, dans une ambiance qui, plus le match avançait, se rapprochait de celle des matchs de Coupe Davis.

 

Avec un jeu très agressif, Pospisil a renversé la vapeur pour se mériter une très belle victoire de 4-6, 6-3, 6-4 face au 22e joueur mondial, ce qui lui donne aujourd’hui l’opportunité d’affronter son idole, le Suisse Roger Federer. La perspective de cette rencontre excite bien sûr le jeune Pospisil, qui ajoute son nom à la liste des Canadiens qui épatent lors de ce tournoi. Il y a deux ans, c’était Milos Raonic, malgré la défaite contre Fernando González. L’an dernier, c’était Peter Polansky qui avait défait Jürgen Melzer, sans compter les performances passées de Frank Dancevic et Simon Larose, notamment. Cette année, c’est au tour de Vasek Pospisil.

 

Français et Allemands partagent les matchs

En début de journée, deux affrontement franco-allemands ont eu lieu, avec des résultats partagés. Si Philipp Petzschner a causé la surprise en défaisant Gilles Simon 7-5, 6-2, Richard Gasquet, pour sa part, a une fois de plus eu le dessus sur Florian Mayer, qu’il a défait 6-3, 6-2.

 

Gasquet affrontera aujourd’hui le Brésilien Thomaz Bellucci. Quant à Petzschner, issu des qualifications, il se mesurera à Ivo Karlovic.

 

La pluie vient gâcher la journée

Après un début de journée ensoleillé et radieux, les nuages se sont rapidement massés au-dessus de nos têtes et la pluie s’est mise à tomber, doucement d’abord, puis en une véritable averse, interrompant les matchs entre John Isner et Marcos Baghdatis et entre Fernando Verdasco et Tobias Kamke, notamment, mais aussi ceux de Radek Stepanek, vainqueur du tournoi de Washington, et de Feliciano López.

 

La pluie a également remis les matchs Juan Martín del Potro – Marin Cilic et Novak Djokovic – Nikolay Davydenko à aujourd’hui, ce qui fait que nous aurons droit à un horaire non seulement relevé, mais également incroyablement chargé.

 

Espérons qu’il fera beau et que la pluie nous donnera un répit!

 

Par ailleurs, pour ceux qui sont intéressés à voir une partie de mon travail en ligne, je vous invite une fois de plus à voir l’album du tournoi de BA Tennis, qui font vraiment un excellent choix parmi les images que je prends.

 

Je termine en remerciant Victo22, qui m’a fait hier visiter les locaux du Hawk Eye, pour lesquels j’ai eu droit à un tour guidé sur le fonctionnement de ce merveilleux système, et qui m’a également fait rencontrer mes deux commentateurs favoris, Jason Goodall et Robbie Koenig, deux hommes fort sympathiques et très connaisseurs. Merci, Victo!

2 Commentaires

Classé dans Andy Murray, Feliciano Lopez, Fernando Verdasco, Florian Mayer, Gilles Simon, JM Del Potro, John Isner, Juan Ignacio Chela, Kevin Anderson, Marcos Baghdatis, Marin Cilic, Masters 1000, Mikhail Youzhny, Nikolay Davydenko, Novak Djokovic, Philipp Petzschner, Poulains, Richard Gasquet, Tennis argentin, Tennis canadien, Tennis espagnol, Vasek Pospisil

2 réponses à “Une belle victoire

  1. EEEK Jason Goodall et Robbie Koenig… chanceuse! (yay, pour la finale…)

    Victo, sera tu la encore pour la finale?

  2. Je suis aller voir Starbuck… et les personnages principales sont nommes Wozniak 8) (j’ai bien aime ce film par ailleurs… Tres punche! Feel good movie!). Bravo a Woz qui a gagne sur un « score » tres convaincant, mais il semble que Shaha Peer est dans une forme lamentable qui explique la bagette de Mamie Clafoutie et le bagel de Fairmount… bon appetit… euh… bon match!