Gaël aux mille visages

Les demi-finales de la Coupe Rogers mettront aux prises Mardy Fish face à Janko Tipsarevic et Jo-Wilfried Tsonga face à Novak Djokovic. Hier soir, cependant, c’est Gaël Monfils qui a vraiment retenu mon attention. Ce n’est pas tant son écrasante défaite de 2-6 et 1-6 face à Djokovic, dont le pointage reflète fort peu les échanges spectaculaires qui ont parsemé le match, que la conférence de presse qui a suivi et dans laquelle LaMonf était vraiment d’excellente humeur et l’a montré par sa multitude d’expressions faciales.

 

J’ai vu beaucoup de gens au visage expressif, mais depuis le début de la semaine, je n’en avais vraiment vu aucun comme celui de Gaël Monfils. Presque chacune de ses réponses était ponctuée d’une expression faciale différente et il était vraiment un régal à photographier comme ses propos à écouter, particulièrement lorsqu’il a dit que Jo-Wilfried Tsonga a le jeu « pour faire chier Novak ». Mais cette partie de la réponse a été modifiée dans les transcriptions.😆

 

Voici donc le Gaël aux mille visages.

 

 

2 Commentaires

Classé dans Gael Monfils, Janko Tipsarevic, Jo-Wilfried Tsonga, Mardy Fish, Masters 1000, Novak Djokovic

2 réponses à “Gaël aux mille visages

  1. El_Sapo

    Caro, on t’a cherché sans succès et comme on avait pas ton numéro (doh!) ou toi le nôtre (double-doh!)…

    Pas de surprise hier soir, si ce n’est que les quelques échanges de haut intensité entre Djoko et LaMonf en fin de match, suite à l’abandon « théorique » de ce dernier. Gaël, pompé par une foule qui lui était déjà conquise, s’est alors permis quelques clowneries qui ont mis fin au match. Il était donc de bonne humeur avant la conférence de presse😉. Vraiment drôle ses faces, nice capture! Et ton « watermark », je peux t’assurer que personne ne volera tes photos😆

  2. @ Sapo

    J’ai aussi eu à courir à la billetterie, alors il est fort possible qu’on se soit manqués. La prochaine fois, faudra penser à échanger nos numéros, définitivement.

    Pour le watermark, c’est voulu!🙂

    Je viens de sortir de la meilleure conférence de presse à laquelle j’ai assisté cette semaine. Je vous en reparle.