Coupe Davis – Les héros du dimanche

Quelle journée fertile en émotions la Coupe Davis nous a apporté! Larmes de déception et de pur bonheur, sourires à pleines dents, et même un grand éclat de rire, gracieuseté Fernando Verdasco (qui est passé de zéro à presque héros). Et nous avons rapidement su qui seraient les finalistes de cette année.

 

En somme, j’avais fait trois prédictions pour les trois barrages que je suivais. Et les trois se sont avérées correctes, une rareté.

 

Espagne 4, France 1 : Nadal scelle la victoire, Verdasco enfonce le clou

C’est face à un Jo-Wilfried Tsonga quelque peu éteint que Rafael Nadal a signé son 18e triomphe en Coupe Davis (contre une seule défaite), une victoire expéditive et convaincante de 6-0, 6-2, 6-4 qui a mis un terme aux (avouons-le, faibles) espoirs des Français d’atteindre une deuxième finale consécutive. Du grand Nadal, mais également du beaucoup moins grand Tsonga à la Plaza de Toros de los Califas.

 

Photo : AFP/Getty/Cesar Manso

Le quasi-balayage espagnol s’est terminé alors que Fernando Verdasco a racheté sa piètre performance de double de la veille en laminant un Richard Gasquet blessé 6-2, 6-1. La célébration qui a suivi a valu les éclats de rire, alors que Verdasco a enfilé un boléro de matador pour saluer la foule, avant que l’équipe ne fasse un tour d’honneur pour saluer ses partisans.

 

Cette victoire se veut donc une troisième finale en quatre ans pour la troupe d’Albert Costa. Rien de plus à dire sur cette série vraiment sans gros drame et sans histoire. Le drame, il était dans l’autre demi-finale.

 

Argentine 3, Serbie 2 : pluie d’abandons et de larmes

Le drame était vraiment à l’aréna de Belgrade, suivant le suspense du « Jouera, jouera pas » de Novak Djokovic. C’est pourtant un Djokovic très mal en point qui a pris le court parce que, selon son équipe, « mieux valait un Nole à 60% qu’un Troicki à 100% », ce qui s’est avéré là où la Serbie a erré.

 

En plus de son évident malaise physique, face à lui se trouvait Juan Martín del Potro, version 2009, celui qui sert des aces à profusion et de qui le coup droit fait les plus grands ravages. Un Delpo gonflé à bloc qui était prêt à tout donner sur le court pour assurer à son Argentine une troisième place en finale depuis 2006.

 

Et del Potro a relevé le défi de main de maître, usant de patience pour prendre le premier set au bris d’égalité, 7-5, puis brisant d’entrée son adversaire avant que celui-ci, à 0-3, ne s’écroule littéralement sur le court, lui de qui la blessure au dos aura finalement eu raison. En larmes, Djokovic a été contraint à l’abandon. Juste comme ça, l’Argentine avait gagné, une victoire d’ailleurs historique, puisque jamais l’Argentine n’avait gagné une demi-finale de coupe Davis à l’étranger.

 

 

Des larmes de douleur du Djoker, nous sommes passés aux larmes d’allégresse et d’émotion de la Tour de Tandil, qui m’ont rappelé avec émotion une autre victoire, celle de l’US Open de 2009. Et cette fois, il a pu remercier tout son petit monde en direct à la télé (et ce qu’il m’a fait pleurer!) :

 

 

Mais pour moi, l’image la plus émouvante de cette dramatique conclusion aura été celle d’un Juan Martín en larmes dans les bras de Pico Mónaco et de David Nalbandian, eux aussi fort émus. Nalbandian se rapproche une fois de plus de son rêve et en toute honnêteté, je le lui souhaite de tout mon cœur!

 

Photo : AP/Marko Drobnjakovic

 

La Serbie a conclu la série avec une victoire de Janko Tipsarevic sur abandon de Pico Mónaco, 6-2 (Ab.).

 

Nous aurons donc droit à une reprise de la finale de 2008, cette fois en terre espagnole et sur terre battue, et les spéculations vont bon train pour déterminer où cette finale aura lieu. Valence? Majorque? Nous le saurons très bientôt!

 

Canada 3, Israël 2 : Vasek Pospisil propulse le Canada dans le Groupe mondial

Pour moi, le héros du weekend est un compatriote, un jeune que je vois dans ma soupe depuis deux ans et à qui j’ai toujours prédit un bel avenir. Un jeune au jeu varié, à l’excellente couverture de terrain et au jeu au filet à me faire sourire de pur bonheur. Ce jeune, c’est Vasek Pospisil, qui est entré dans la légende du tennis canadien aujourd’hui en remportant le match décisif du barrage éliminatoire opposant le Canada à Israël, en plus d’avoir remporté les deux autres matchs de la série pour le Canada, exploit que Milos Raonic avait réussi face au Mexique plus tôt cette année, et que Daniel Nestor avait également réussi il y a quelques années.

 

Car match décisif il y eut, en raison de la victoire de Dudi Sela, 6-3, 6-3, 6-3, sur Peter Polansky, appelé à remplacer Milos Raonic, qui n’était toujours pas assez remis de son empoisonnement alimentaire. Et que personne ne lance de pierres à Polansky, il s’est très bien défendu, particulièrement si on prend en considération que c’était son premier match en plus d’un mois, lui qui était blessé à l’aine.

 

Vasek Pospisil, malgré les longues heures passées sur le court depuis vendredi, s’est montré à la hauteur de la situation, lui qui a dû se battre à la fois contre un tenace Amir Weintraub et une foule irrespectueuse et disgracieuse pour l’emporter en manches consécutives 6-2, 7-6(3) et 6-4, sur un superbe coup droit croisé gagnant. L’allégresse canadienne a pu commencer!

 

Photo : AFP/Getty/Jack Guez

 

Cette victoire confirme donc le retour du Canada dans le Groupe mondial pour la première fois depuis 2004. Nous saurons mercredi qui seront les adversaires des gars, et je prie tous les dieux du tennis pour que ce ne soit pas l’Argentine!

 

Si vous n’y voyez pas d’inconvénients, je prendrai, à moins de nouvelles d’importance, quelques jours de congé. Je ne serai pas loin, mais les émotions des dernières semaines ont besoin d’être quelque peu décantées.

17 Commentaires

Classé dans Coupe Davis, Daniel Nestor, David Nalbandian, Fernando Verdasco, Janko Tipsarevic, JM Del Potro, Jo-Wilfried Tsonga, Juan Monaco, Milos Raonic, Novak Djokovic, Peter Polansky, Rafael Nadal, Richard Gasquet, Tennis argentin, Tennis canadien, Tennis espagnol, Vasek Pospisil, Viktor Troicki

17 réponses à “Coupe Davis – Les héros du dimanche

  1. Beau choix pour le heros du jour… YAY!
    C’est toujours emouvante un homme qui pleure…

  2. Les sanglots de Delpo viennent vraiment me chercher.😥

    Et merci pour le héros du jour! Je ne pouvais pas aller avec quiconque d’autre. Vashy a gagné les trois points du Canada.

    Je pense qu’il a de belles chances de finir l’année dans le top 100 s’il continue comme ça!😀

  3. Les 15 premières secondes et les dernières 10 sont vraiment très, très fortes!

    Je pense que si quelqu’un dit encore que Delpo et David sont en guerre, je l’assomme!😆

  4. El_Sapo

    Superbes images Caro! Ces Argentins respirent la joie de vivre, ça commence bien une semaine😉

  5. kenoe

    Bravo à l’Argentine qui a su crânement joué le coup et bénéficiée des circonstances pour sa qualification en finale, l’abandon du meilleur joueur adverse complètement rincé a bien aidé mais l’équipe a quand même poussé la Serbie jusquau point de rupture donc victoire amplement méritée.
    Comme attendu la première journée aura été décisive dans les deux rencontres des demis, tout était joué sauf miracle.
    Maintenant la finale s’annonce compliquée pour l’Argentine face à l’impressionnante équipe espagnole chez elle et sur terre.
    Ma préférence va à l’Espagne pour la finale, grande gagnante du week-end au tennis et ailleurs.

  6. Oh oh, Rogeur parle de la noiceur… Pense t il a la finale 2008?😈
    http://tennis.com/articles/templates/news.aspx?articleid=14448&zoneid=25

    Naaaah, c’est juste pour vous teaser!

  7. La Serbie a joue au poker et ca n’a pas fonctinne…😉
    En posteriori, c’est plus facile de dire que Troiki aurait du jouer meme s’il a plus de chance de perdre… La Serbie ont bien essaye…

    PS: pourquoi Pico a abandonne? C’est serieux?
    PS: Il semble que la blessure de Novak ne soit pas trop serieux…

  8. @ Sapo

    Contente que les images et vidéos te plaisent. Tu as vu celui des Happy Dancing Argentines que j’ai mis en commentaire sous le billet précédent? Juste de penser à ce vidéo, j’ai le sourire!😀

  9. @ Lapin

    Bas du dos pour Pico. Rien de sérieux à mon avis.

    Djokovic, pas sérieux? Hélas, oui! Quatre semaines d’inactivité; déchirure musculaire intercostale.

  10. lili del Platô

    @caro

    Essaies-tu de me faire pleurer pour Djoko?🙂

    Il s’écroule en hurlant comme si sa colonne verte-et-drabe venait de le lâcher … pis finalement, c’est pas sérieux comme blessure??? Y’a des joueurs de hockey (et des patineuses) qui jouent quand même avec un blessure comme la sienne.

    Ça doit être son épaule débarquée qui élance jusqu’à son bas de dos…!

    De la frime encore et toujours…! Y m’énarve…

  11. @lili de la republique
    Diantre, Novak est un superbe athlete…:mrgreen: Il y a surement un qui ne s’ennuie pas de son absence… *DanseDuToro*😆

    @Chica
    C’est ses dires… je ne sais trop a qui croire…

  12. La nouvelle est sortie avant les déclarations de Nole, en passant,Lap.

    Dabs ce cas précis, j’accorde à Djokovic le bénéfice du doute.

    Peut pas toujours être Satan.😉

    En passant, je suggère à tous les détracteurs de Nadal de lire son livre. Ça pourrait donner une nouvelle perspective sur les tics et manies d’avant-match, notamment la toilette.

  13. @CHICA
    Nooooo, d’un coups je serai fefan de Rafa…:mrgreen: (t’inquiete… je reste toujours objectif pour tous sauf une… ah celle-la je n’y peux rien…😉 )

  14. Notons que je ne parle de moi… pour le fefan!😉
    PS: l’existence de Miss Eew est necessaire pour que je ne tombe pas sur la rate d’autres joueurs…😆

  15. 1. Spain
    2. Argentina
    3. Serbia
    4. France
    5. Czech Republic
    6. USA
    7. Croatia
    8. Russia

    @chica
    Je ne suis pas sur qui j’aimerais comme adversaire… EEEEK… On peux etre lucky si les top joueurs sont en intoxication alimentaire comme Milos, alors la je vais considerer notre chance… ou ben donc des gros GROS victoires… Ils sembles tres tres durs le top en 2012…. re EEEEK!

  16. @ Lapin

    N’importe qui, mais pas l’Argentine!!! C’est tout ce que je souhaite. Quoique si c’était l’Argentine, ce serait au Canada. (J’ai fait la recherche à la demande d’un ami journaliste argentin ce matin.) Mais je ne veux pas choisir entre mon pays et mes joueurs préférés, c’est trop dur!

    On aura la réponse mercredi matin.

    Et je doute que la lecture d’une autobiographie fasse de toi un Rafefan, comme tu dis. Tu adorerais les mots qu’il a sur Federer, d’ailleurs. De très belles choses!

  17. Je devais prendre congé de blogue, mais les nouvelles m’ont forcé la main. Quelques mots sur Djokovic, mais aussi sur Stan.