Doublé pour Andy Murray

Pour la première fois de sa carrière, l’Écossais Andy Murray disputait la finale de simple et la finale de double d’un tournoi, au tournoi de Tokyo. Et ce fut une première réussie, alors qu’il a remporté les deux finales, défaisant d’abord Rafael Nadal en simple puis, avec son frère Jamie, défaisant Frantisek Cermak et Filip Polasek pour mettre la main sur le titre en double. Une journée de rêve pour Murray, donc.

 

Toute une finale à Tokyo

Il faut dire que la finale de Tokyo a vraiment été une excellente finale. Le pointage ne donne pas vraiment d’indication sur la qualité de jeu que nous avons pu voir durant le match, d’abord surtout du côté de Rafael Nadal, puis des deux côtés, puis un Andy Murray absolument sublime qui, après un début de match un peu chancelant, l’a finalement emporté 3-6, 6-2, 6-0, ne concédant que quatre points à son rival au cours de la troisième manche pour se mériter son 20e titre en carrière et son deuxième en deux semaines.

 

Plusieurs se sont questionnés sur l’état de forme de l’Espagnol au cours de cette finale et s’il a paru plus fatigué que Murray vers la fin du match, je ne crois pas que son état physique était en cause dans cette septième finale perdue cette année. Le jeu agressif préconisé par Murray à partir de la moitié de la première manche l’a beaucoup déstabilisé, le forçant souvent à précipiter ses frappes.

 

Pour vous donner une idée de la qualité de jeu, regardez ce qui a été considéré comme le point du match. Et il y en a eu plusieurs autres comme ça, tant du côté du vainqueur que du côté du vaincu.

 

 

Quelques heures après cette finale, Murray, avec son frère Jamie, a remporté la finale de double, 6-1 6-4, contre Frantisek Cermak et Filip Polasek. Il s’agissait de la première fois qu’Andy disputait les deux finales, simple et double, et il a réussi le doublé. C’était également le deuxième titre des frères Murray, qui avaient remporté Valence l’an dernier. Ce titre permettra de plus à Jamie d’atteindre lundi son meilleur classement en carrière.

 

Par ailleurs, avec son titre de simple, Andy Murray se rapproche encore plus du troisième rang mondial, détenu actuellement par Roger Federer. S’il réussit à défendre son titre à Shanghai cette semaine, ce troisième rang devrait lui appartenir. Mais aura-t-il assez d’énergie pour y arriver? Ma question d’hier demeure entière et nous aurons la réponse dès mercredi.

 

Beijing : Tomas Berdych en gagne enfin un!

C’est un Tomas Berdych heureux et soulagé qui a mis la main sur le titre du tournoi de Beijing en se défaisant de Marin Cilic en trois manches de 3-6, 6-4 et 6-1. Heureux et soulagé car bien que régulier dans ses performances (souvent des quarts ou mieux), le Tchèque n’avait pas gagné de tournoi depuis le tournoi de Munich, en 2009, soit une disette de 29 mois sans titre, la plus longue parmi les joueurs du top 30.

 

Cette disette est maintenant chose du passé et Berdych s’approche lentement, mais sûrement, d’une participation au Masters de Londres, à la fin de l’année.

 

Shanghai : c’est parti!

Deux matchs de premier tour ont eu lieu au Masters 1000 de Shanghai, au petit matin. Florian Mayer (15) a démoli Fabio Fognini 6-0, 6-2, puis Stanislas Wawrinka (13) a causé ma première déception du tournoi en défaisant Juan Mónaco en trois manches, 3-6, 6-3, 6-3. Demi-finaliste l’an dernier, Pico fera une triste chute au classement avec cette défaite au premier tour.

 

Les matchs se poursuivent à compter de cette nuit, 1h (HAE), et les noctambules pourront en profiter pour voir plusieurs bons matchs.

 

Pour ma part, j’hésite encore à être devant mon écran à 2h du matin pour voir le match opposant David Nalbandian à Ernests Gulbis. Ce match, comme celui entre Kevin Anderson et Bernard Tomic, devrait être très bon, mais malgré le congé de demain, il faut quand même dormir un peu.

 

Sur le front canadien…

Du côté canadien, Peter Polansky a remporté le tournoi Futures de Caracas, au Vénézuela, en défaisant le Colombien Eduardo Struvay 6-1, 6-3. Il s’agit de son deuxième titre consécutif, lui qui avait remporté un autre tournoi Futures en Ontario il y a deux semaines. Polansky disputera cette semaine le Futures d’Austin, au Texas.

 

Du côté de la Californie, Pierre-Ludovic Duclos a remporté hier son match de premier tour de qualifications du Challenger de Tiburon en se défaisant de l’Australien Adam Hubble en trois manches, 7-6(3), 4-6, 6-4. Son match de deuxième tour face à Sergey Betov est en cours au moment d’écrire ces lignes.

 

Notons par ailleurs que Vasek Pospisil participera également au Challenger de Tiburon cette semaine. Bénéficiant d’un accès direct au tableau principal, il affrontera au premier tour l’Américain Denis Kudla.

3 Commentaires

Classé dans Andy Murray, ATP500, Bernard Tomic, Challengers, David Nalbandian, Double, Fabio Fognini, Florian Mayer, Futures, Juan Monaco, Kevin Anderson, Marin Cilic, Masters 1000, Peter Polansky, Pierre-Ludovic Duclos, Rafael Nadal, Stanislas Wawrinka, Tennis argentin, Tennis canadien, Tennis espagnol, Tomas Berdych, Vasek Pospisil

3 réponses à “Doublé pour Andy Murray

  1. MartinBi

    Un sapré point en effet. Bien content pour l’Écossais qui (enfin) pu soulever un trophée, lui qui n’a pas eu la vie facile depuis sa finale en Australie!
    Pour Nadal, une autre finale perdue. Et il en est à combien cette année? Six-sept?

  2. @ Martin

    7 perdues et 3 remportées. Une seule finale perdue contre un autre adversaire que Novak Djokovic, donc.

  3. Le résumé du jour est maintenant en ligne et je file de ce pas le mettre dans la langue de Shakespeare pour, eh, oui, la version anglaise du blogue!