Une grosse semaine en vue

Après deux semaines de tounois ATP250, nous voici presque rendus à la fin de la saison, avec les ATP500 de Bâle et Valence, puis le Masters 1000 de Paris-Bercy (à compter du 7 novembre) et, finalement, le Masters de Londres (à compter du 20 novembre) et la finale de la Coupe Davis (2 au 4 décembre).

 

Si, demain, Janko Tipsarevic tentera de gagner un deuxième titre en deux semaines à St-Saint-Pétersbourg, face à Marin Cilic, Juan Martín del Potro, pour sa part, tentera de l’emporter à Vienne, face à Jo-Wilfried Tsonga, pour se mériter un troisième titre en trois finales en 2011 (Delray Beach et Estoril). Tout ce beau monde participera à l’un des deux tournois qui s’amorcent dès demain (Valence, un match de premier tour).

 

Je m’arrêterai à Valence ce soir et garderai Bâle pour demain.

 

Le tirage du tournoi espagnol est assez relevé, même s’il ne compte qu’un seul joueur du top 5, soit le champion défendant et cinquième joueur mondial, David Ferrer. Cependant, ce ne sera pas facile pour l’Espagnol, qui devra dès le premier tour faire face à un solide test en son compatriote Fernando Verdasco, puis fort probablement à John Isner et ensuite, possiblement Gilles Simon ou Nikolay Davydenko. En demies, il pourrait rencontrer Nicolás Almagro (même si je préférerais que Pico Mónaco remporte ce match de premier tour), Feliciano López ou encore son grand ami Juan Carlos Ferrero. Pas de la tarte pour le champion en titre, donc!

 

L’autre côté s’avère tout aussi chargé et le finaliste de l’an dernier, Marcel Granollers, aura fort à faire pour tenter de répéter son exploit, surtout qu’il affrontera Alexandr Dolgopolov au premier tour. Toutefois, Dolgo ne va pas très bien par les temps qui courent et une victoire de l’Espagnol est toujours possible dans ce match si le fantasque Ukrainien ne s’est pas ressaisi depuis sa contre-performance en sol russe. Le gagnant de ce match rencontrera ensuite le gagnant du match opposant Marin Cilic à Milos Raonic, fort probablement le gros serveur Canadien. Dans ce quart se trouve également Gaël Monfils, qui dispose d’un bon tirage pour se rendre au moins dans le dernier huit, et fort probablement en demies.

 

Le dernier quart est vraiment le plus intéressant de ce côté du tirage, en raison d’une possible reprise de la finale viennoise de demain entre delPotro et Tsonga. S’il se produit, un tel match aurait lieu en quarts et il pourrait avoir une incidence sur le classement pour les finales de l’ATP à Londres en cas de victoire de l’Argentin. Cependant, Delpo devra d’abord se défaire de Dmitry Tursunov puis pourrait devoir affronter celui qu’il a affronté aujourd’hui en demies à Vienne, Kevin Anderson, qui lui a disputé tout un match! Tsonga, pour sa part, fera d’abord face au jeune Javier Marti (que je vous conseille fortement de regarder si vous en avez la chance, il a tout un talent), puis au vainqueur du match entre Ernests Gulbis et Sam Querrey.

 

Les matchs du tableau principal s’amorcent demain, alors qu’un affrontement de premier tour est prévu après la ronde finale des qualifications (où Vasek Pospisil fera face à Pere Riba, notamment), celui qui opposera Pablo Andújar à Juan Ignacio Chela.

 

Ce sera donc un tournoi à suivre!

2 Commentaires

Classé dans Alexandr Dolgopolov, ATP250, ATP500, David Ferrer, Feliciano Lopez, Fernando Verdasco, Gael Monfils, Gilles Simon, Janko Tipsarevic, JM Del Potro, Jo-Wilfried Tsonga, John Isner, Juan Carlos Ferrero, Juan Ignacio Chela, Juan Monaco, Kevin Anderson, Marin Cilic, Milos Raonic, Nicolas Almagro, Nikolay Davydenko, Pablo Andujar, Poulains, Tennis argentin, Tennis canadien, Tennis espagnol, Vasek Pospisil

2 réponses à “Une grosse semaine en vue

  1. kenoe

    Cilic est un très bon champion hebdomadaire, surtout que ça faisait une traite qu’il n’avait été au bout, et plus encore confronté à Tipsa, l’un des joueurs en forme de cette fin de saison et comme surmotivé par la domination de l’autre serbe.

    Un autre champion faisait son office à Vienne, Tsonga remporte son 2e titre cette année, le 7e en carrière, qui plus est en battant pour la première fois Delpo de fort belle manière.
    Bonne opération pour lui, sa victoire couplée à la défaîte de Tipsa le rapproche un peu plus de Londres, juste à espérer qu’il ne se grille pas trop physiquement.

  2. @ Kenoe

    Plus d’un an et demi dans le cas de Cilic. C’est ce qui lui vaut la promotion.

    Toujours pas digéré la défaite de Delpo contre la machine à servir qu’il affrontait, alors je n’en parlerai pas.