Espagne vs Argentine – Cartes sur table

La guerre fratricide que se livreront l’Espagne et l’Argentine à compter de demain, au Stade Olympique de Seville, connaît maintenant ses principaux protagonistes. Avec ce que nous avons pu voir ces derniers jours à l’entraînement, aucune surprise du côté argentin, où le mystère a plané pendant plusieurs jours quant à la composition de l’équipe. L’équipe espagnole qui sera sur le terrain était, pour sa part, connue depuis longtemps.

 

Le tirage a donc eu lieu tôt ce matin (heure de Montréal), et c’est vraiment sans surprise que, demain, Rafael Nadal affrontera son très bon ami Juan Mónaco et que David Ferrer affrontera Juan Martín del Potro. Samedi, le double opposera Feliciano López/Fernando Verdasco à David Nalbandian/Eduardo Schwank. Et dimanche, si la série se rend à la limite, les simples inversés devraient voir, si un match décisif est nécessaire, David Nalbandian à la place de Pico Mónaco face à David Ferrer.

 

Rafael Nadal et Juan Mónaco devront laisser l'amitié de côté demain, en levée de rideau de la finale de la Coupe Davis (Photo: Javier Soriano/AFP/Getty Images)

 

Pourquoi Mónaco et pas Nalbandian demain?

Nalbandian lui-même l’a dit en entrevue, quoiqu’avec un sourire en coin : il se fait vieux. Toutefois, sa qualité de vétéran n’est pas en cause, à mon avis, dans la décision de Tito Vázquez de lui faire disputer le double et, fort probablement, le match décisif si celui-ci s’avère nécessaire.

 

David Nalbandian à l'entraînement (Photo: Cristina Quicler/AFP/Getty Images)

À mon avis, et de l’avis de plusieurs, c’est surtout pour une question physique. On le sait, David Nalbandian est très fragile physiquement depuis plusieurs années. Plusieurs fois cette année a-t-il dû s’absenter du circuit pour soigner divers bobos, dont une double chirurgie à une jambe suite à la première série de Coupe Davis. Il avait également mis un terme à sa saison afin de se remettre d’une autre blessure à une jambe et se préparer pour la finale qui s’amorce demain.

 

Ainsi, disputer le match contre Rafa Nadal ne serait pas une très bonne idée pour l’équipe argentine, alors que Nalbandian s’hypothéquerait physiquement de façon tout à fait inutile et il lui serait alors difficile de disputer le match décisif.

 

Faire jouer Mónaco, dans ces circonstances, est vraiment le choix logique pour Tito Vázquez, même si plusieurs voient Pico comme l’agneau sacrifié. En fait, vu le niveau de forme de Mónaco ces dernières semaines, je m’attends à une solide opposition, à défaut d’une victoire. Car contrairement à ce qu’il dit à qui veut l’entendre depuis le début de la semaine, Rafael Nadal est en forme, en très grande forme, même. Il a retrouvé ses jambes et ses coups en même temps que sa chère terre battue et, on le sait, Rafa est un joueur d’équipe. Il donnera donc tout ce qu’il a pour donner le premier point aux siens… et Mónaco a juré faire de même. Ça promet!

 

Ferrer vs Del Potro – Le point clé

À mon avis, le deuxième match de simple devrait être celui qui déterminera la série. Si Juan Martín del Potro est dans la forme et dans l’état d’esprit qu’il avait lors des demies contre la Serbie, nous pourrions nous retrouver à 1-1 en prévision de l’ô combien important double. Car contrairement à la Fed Cup, le double de la Coupe Davis est l’un des points les plus importants d’une série. (J’y reviendrai.)

 

Le point déterminant de cette série devrait être le deuxième, celui que se disputeront David Ferrer et Juan Martín del Potro (Photo: Javier Soriano/AFP/Getty Images)

 

David Ferrer, on le sait, est en grande forme et toujours prêt à se battre. Ce ne sera guère différent demain. L’enjeu est élevé, surtout que ce match devrait, à mon avis, être le plus important de la série. M’attendant à une victoire de Nadal, il serait donc entre les mains de Del Potro et de Ferrer de soit égaler la marque pour les visiteurs ou donner une avance quasi-insurmontable au pays hôte.

 

Une pression énorme qui se retrouve inévitablement sur les épaules des deux joueurs, qui sont tout de même capables d’en prendre. Ce sera à qui la gèrera le mieux. Pour ma part, j’y vais avec un dur match et une victoire argentine.

 

L’essentiel double

Si Albert Costa y va avec l’habitude et Feliciano López jumelé avec Fernando Verdasco, faisant abstraction de leurs désastreux résultats des derniers mois (particulièrement du côté de Verdasco), Tito Vázquez, pour sa part, y va avec une paire que plusieurs jugent surprenante, mais qui a pourtant déjà donné de bons résultats à l’Argentine : David Nalbandian et Eduardo Schwank.

 

Quoi, Schwank? Oui, Schwank! Pourquoi Edu? Parce qu’il est le meilleur doubleur argentin, avec notamment deux finales de Grand Chelem cette année, trois demi-finales de Grand Chelem l’an dernier et d’excellents résultats en Coupe Davis. À mes yeux, il ne faisait aucun doute qu’il devait être la première demie de la paire de double argentine.

 

Quant à Nalbandian, son expérience et sa rage de vaincre sont essentielles à l’équipe et lui donner cette opportunité de soit donner l’avance aux siens ou de les ramener dans la série est un point important sur lequel Vázquez fait très bien de miser. Le vieux sage a encore du pif, à mon avis.

 

Les équipes formées de Fernando Verdasco et Feliciano López (pas superstitieux pour deux sous, regardez sa main gauche!) pour l'Espagne et de David Nalbandian et Eduardo Schwank pour l'Argentine se disputeront un point clé de la série: l'important double (Photo: Javier Soriano/AFP/Getty Images)

 

Comme le double est l’un des points les plus importants d’une série de la Coupe Davis, les capitaines optent généralement pour ceux qui leur donneront le plus de chances soit de planter le dernier clou dans le cercueil d’une équipe presque vaincue (2-0), soit de revenir dans une série qui pourrait être perdue (0-2), ou encore de donner un précieux avantage à l’une des deux équipes en vue des simples inversés du dimanche (1-1).

 

C’est la raison pour laquelle je ne suis pas du tout surprise des choix des deux capitaines, même si j’aurais préféré voir Marcel Granollers à la place de Fernando Verdasco du côté espagnol, puisqu’il est le plus constant doubleur des deux et que, contre les États-Unis, c’est lui qui a porté le double (il jouait avec Verdasco) à lui seul dans une cause perdante.

 

Ma prédiction

Contrairement à l’arrogance de certains espagnols (voir mon billet d’hier sur les propos de Manolo Santana), même si je considère les Espagnols comme les grands favoris de cette finale (ils sont invaincus à leurs 20 dernières séries à domicile et comptent sur la présence de Rafael Nadal et David Ferrer), je ne raye pas pour autant les chances de l’Argentine d’enfin mettre la main sur le Saladier d’argent (après trois finales perdues).

 

L’albicéleste compte, après tout, sur David Nalbandian, probablement le plus dévoué et dédié à la Coupe Davis, mais aussi sur Juan Martín del Potro, qui a lui aussi réglé sa fin de saison sur la préparation de cette finale. En double, avec la présence d’Eduardo Schwank, j’ai également confiance, tout comme je sais que Juan Mónaco donnera comme toujours tout ce qu’il a et même beaucoup plus pour tenter de l’emporter face à Nadal demain.

 

Pour ces raisons, je demeure avec ma prédiction initiale, soit une victoire de l’Argentine, 3-2, et donc un match décisif dimanche.

 

Et je vous avoue que je suis déjà absolument et complètement nerveuse. Trop de mes plus grands favoris dans cette série (les quatre joueurs retenus pour l’Argentine, qui incluent mes deux numéros 1 – les deux Juan – sont des favoris personnels, ce qui explique ma nervosité).

 

Les « hostilités » s’amorcent dès 8h (EST) demain matin et toute la série sera diffusée en direct sur Sportsnet One.

 

L'Espagne (Fernando Verdasco, Feliciano López, David Ferrer, Rafael Nadal et le capitaine Albert Costa) et l'Argentine (le capitaine Tito Vázquez, Juan Martín del Potro, Juan Mónaco, David Nalbandian et Eduardo Schwank) s'affronteront à compter de demain pour se mériter le précieux Saladier d'argent. Sera-ce une cinquième Coupe Davis pour l'Espagne ou une première pour l'Argentine? C'est à suivre! (Photo: Javier Soriano/AFP/Getty Images)

26 Commentaires

Classé dans Coupe Davis

26 réponses à “Espagne vs Argentine – Cartes sur table

  1. @ Caro…

    Pas d’accord avec ta prédiction mais fichu de bon billet…lol!🙂

  2. héhéhé Je sais que tu ne seras pas le seul à ne pas être d’accord avec ma prédiction, Loko, mais je suis conséquente avec ce que je dis depuis le début : mon cœur et mon gut feeling.

    Merci beaucoup!🙂 Celui en anglais sera quelque peu différent, alors je mettrai un lien quand il sera terminé. Tellement de distractions de la part de mes amis/collègues à Séville, je suis constamment en train de m’interrompre pour lire des nouvelles, regarder de nouvelles photos et de nouveaux vidéos des entraînements et de la journée!😆😀

  3. Il y a quelques différences (dont la mention du contrôle antidopage de l’équipe argentine), mais l’essentiel du propos reste le même.

    Vous pouvez quand même aller jeter un œil sur ma dernière entrée de Running Forehand, spécial finale de la Coupe Davis.

  4. Du nouveau dans les liens de la colonne de droite: Nicolás Almagro a fait un retour sur Twitter pour nous annoncer le lancement de sa page et de son blogue, qui sont deux sites distincts, tous deux dans la liste.

    De même, un des joueurs que j’aime le plus suivre sur Twitter, Juan Pablo Brzezicki (incroyablement drôle et il twitte plein de photos de son petit bébé, Janko), a lancé hier son site, dédié aux dessous du tennis et sur lequel on retrouve de cocasses participations, notamment de Juan Ignacio Chela et Eduardo Schwank. Il est également dans les liens.

  5. Lapinroyal

    Pico a failli rate un smash… Il joue pas mal toutes les balles au centre… ETK, Pico a le don de bien faire paraitre son adversaire…😆 Comme j’ai pense, il a pu eviter des bagels, mais il a tout de meme ramasser 2 baguettes🙄
    Vamos DP!!!

  6. @ Lapin

    Pico a donné tout ce qu’il avait. Il n’a pas juste « bien fait paraître Nadal » comme tu dis, au contraire. Il a sué sang et eau pour essayer, mais Rafa a des ailes sur terre battue, en Coupe Davis comme ailleurs, mais encore plus en Coupe Davis. Todo por el equipo.

    Une chance que c’était Pico et pas Nalbandian, parce que Nalbandian se serait cassé en morceaux…

  7. GG

    Quand je pense qu’il y en a qui ne cessent de nous répéter que les matchs sur terre battue sont ennuyants…

    Ceci dit Caro je crois que tu as peut-être mal saisi l’allusion de Santana lorsqu’il faisait référence aux patins à roulette. Il faisait référence au sport également connu sous le nom de « Rink roller » qui est très populaire en Espagne et en Argentine… Et surtout au fait que les Espagnols sont les champions du monde justement devant les Argentins. Rien à voir avec le patinage dans les rues…

  8. @ GG

    Lorsque tu penses à ceux qui croient que le tennis sur terre battue est ennuyant, pense à Loko…lolol!🙂

    Il n’y a que sur l’ocre que le vrai tennis se joue….tout le monde devrait savoir…!🙂

  9. Lapinroyal

    ‘me suis reveille pour voir la forme de Rafa… et Pico… j’ai failli tomber endormi…:mrgreen:

    @chica
    Je crois par contre que Nalby a meilleur chance peu importe la forme de Pico… son tennis ne battra pas Rafa… encore moins sur l’herbe… EEEK

  10. Lapinroyal

    … je veux dire sur TB…
    Yay, 1-1 entre Feru-DP
    Go DP!!

  11. GG

    Tout un match que celui opposant Ferrer à DelPotro… Ça risque d’être très long avec possiblement cinq sets. Tout un spectacle. Beaucoup d’atmosphère avec les frères argentins dans les gradins espagnols.

  12. DP en avance… enfin! DSL GG… Je suis avec les underdogs…

  13. Si ce qui se passe finit par aboutir, n’attendez rien de ma part avant plusieurs heures. J’en serai tout simplement incapable.

    Excellent match, mais cette finale me tue.

  14. plus de jus…. EEEK 2-0 Espagne… ca sent la fin!

  15. GG

    Un match d’anthologie entre ces deux grandes équipes de tennis… Du grand DelPotro mais le petit poucet a fait encore mieux avec quelques « passing » de rêve. Un match qui s’est joué à l’usure et au moral au cinquième set… et auparavant sur quelques doubles fautes de l’Argentin au quatrième set. Voyons ce qu’en pensera et dira Noah…

  16. kenoe

    @ GG

    4h44 plus tard et un Ferrer qui pète encore le feu, à tel point qu’on lui aurait demandé d’enchaîner avec le second simple il en aurait été capable, et tout cela à presque 30 ans et moins d’une semaine après sa demi…
    La leçon de tout cela c’est que les Argentins travaillent moins que les Espagnols bien entendu…😉

    Dommage pour l’Argentine mais les carottes semblent cuites avec les deux premiers point en poche. Et plus encore dommage pour Nalby.

  17. « Et plus encore dommage pour Nalby. »

    C’est le sujet qui était sur les claviers de bien des fans cet après-midi, après le match. Bien sûr, il lui reste encore l’an prochain et un tirage plus favorable à l’exception d’une dure première ronde contre les Allemands, en Allemagne. Nalby a tout de même une partie de la destinée des siens entre les mains demain, alors qu’avec Eduardo Schwank, il tentera de donner le point de double à l’Argentine, contre, théoriquement, Verdasco et López. Je dis théoriquement, parce que mon petit doigt me dit que Nadal pourrait bien en remplacer un…

    Mais cette fin de match était à briser le cœur pour ceux qui, comme moi, encourageaient Delpo et l’Argentine. Les larmes du Gentil Géant n’étaient pas sans rappeler un certain match de demi-finale français d’il y a un peu plus de deux ans…

    Il est d’ailleurs arrivé en conférence de presse les yeux encore larmoyants, le nez rougi, parlant à voix un peu plus basse qu’habituellement.

    Une défaite très dure pour un gars qui, à part un premier set désastreux, est vraiment passé si près, mais en même temps si loin, de la victoire!

    Tout de même, chapeau à Ferrer, qui a, selon ses dires, disputé « le match de sa carrière »… pour la deuxième fois en presque autant de semaines!😆 Farce à part (c’est vrai qu’il avait dit la même chose après sa victoire contre Djokovic), il a joué un très, très grand match.

    La Coupe Davis donne des ailes…

    Si je peux me réveiller assez pour compléter mes traductions, j’aurai plus tard, sur mon blogue en anglais, les propos du vieux sage, Tito Vázquez.

  18. Enrhumée, dernière minute, pardonnez-moi de ne pas avoir de temps pour mettre ce long billet en français.

    Match sans lendemain pour les Argentins, via Running Forehand, avec un spécial Tito, vidéo de BATennis.

  19. Edu Schwank vient de montrer pourquoi je crois en lui depuis si longtemps et pourquoi je n’arrêtais pas de dire que pour l’Argentine, il devait jouer le point de double.

    Grand match du Santafesino! Un grand match de Nalbandian aussi!

    L’Argentine est encore en vie, mais a toujours le dos au mur. J’ai hâte à demain!

  20. “le match de sa carrière”… pour la deuxième fois en presque autant de semaines!

    Je pensait que tu par de la demi-finale… LOL

  21. dormammu

    Bonjour Caro, je pense que je vais me mettre à suivre la coupe davis. Je viens de voir le dernier set du match Nadal/Del Potro et c’est vraiment trippant. Je pensais bien que l’argentin se rendrait au 5ième set tant il semblait avoir le momentum dans le 4ième. Ca s’est donc décidé au tie-break du 4ième set que Nadal a survolé par 7-0 et donne ainsi la victoire à l’espagne sur l’argentine. J’ai bien aimé ce que j’ai vu des deux joueurs dans ce 4ième set. Espérons que Nadal se retrouve en 2012 et que Del Potro reste en SANTE. Il a le stuff pour flirter avec le 1er rang mondial.

    Bravo à l’espagne!

  22. Bravo à l’Espagne! Mais j’ai le cœur en miettes! Encore Delpo en larmes, mais il a tellement, tellement tout donné!

    Je suis quand même fière des boys de l’albicéleste! Ils ont tout donné, mais les meilleurs ont gagné.

  23. GG

    C’est quelque chose tout de même la Coupe Davis… On a eu droit à tout un match de la part de DelPo et Nadal avec des revirements constants. Les deux joueurs avaient les nerfs à fleur de peau devant les 27 000 spectateurs présents à Séville. Les joueurs y tenaient à ce trophée, autant les Argentins que les Espagnols. Il n’y avait qu’à voir les joueurs des deux équipes encourager celui qui était en scène. Finalement, trois victoires en quatre ans pour les Espagnols et leur cinquième de l’histoire… Ça relève de l’exploit. Mais derrière tout ça c’est le tennis qui a gagné. Les rues de mon petit village étaient désertes cet après-midi avec un bon nombre de personnes devant leur télé. On va probablement parler tennis une bonne partie de la journée demain avec les clients.

    DelPotro n’a pas eu de veine car il a pratiquement terminé son match contre Nadal sur les rotules des genoux… Il pouvait gagner ce match et à tout donner mais c’était beaucoup demander après son marathon perdu face à Ferrer. Bravo au géant argentin qui nous a donné tout un spectacle pendant cette finale malgré les défaites. Bravo à Ferrer qui termine ce qui fut probablement sa meilleure année à l’âge de 30 ans.

  24. GG

    Une année charnière pour l’équipe espagnole de Coupe Davis avec les Jeux olympiques en 2012.

    Nadal a annoncé après le match qu’il ne sera pas de l’équipe en 2012, Ferrer croit que le calendrier et les Jeux pourraient le tenir éloigner de ce tournoi annuel, discours similaire hier de la part de Lopez… Ça explique peut-être l’euphorie de l’équipe espagnole à la fin du match de Nadal. Un cycle vient peut-être de se terminer dans le tennis espagnol et d’autres devront prendre la relève.

  25. @ GG

    Sans oublier que le contrat d’Albert Costa est également terminé et qu’il ne sait pas encore s’il le renouvellera.

    Du côté argentin, confirmé que Tito ne sera pas de retour, lui dont le contrat se terminait… aujourd’hui. Selon toute vraisemblance, c’est Martín Jaite qui va le remplacer à la barre de l’équipe argentine. Tito a tout de même réussi quelque chose que plusieurs croyaient improbable, mais j’y reviendrai dans mon billet (ça s’en vient, la journée a été difficile, avec tous ces vidéos… D’abord en français, puis différemment en anglais, j’ai au moins un vidéo à partager.).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s