Les champions de la semaine, la liste des blessés continue de s’allonger

La deuxième semaine d’activités est à peine entamée et déjà, la liste des blessés, tant dans l’ATP que dans la WTA, s’allonge de façon complètement ridicule et si rapidement qu’il est difficile de suivre tous les forfaits. Il ne se passe pas beaucoup de temps depuis la semaine dernière sans qu’on nous annonce un abandon ou un forfait.

 

Juste depuis hier soir, nous avons eu droit :

 

  • Au forfait de Florian Mayer à Sydney (hanche)
  • Au forfait de Tommy Robredo de l’Open d’Australie (devra subir une chirurgie à une jambe – toujours la même, d’ailleurs – retour prévu pour la saison sur terre battue)
  • Au forfait de Somdev Devvarman de l’Open d’Australie (épaule)
  • Au forfait de Maria Jose Martinez Sanchez de l’Open d’Australie (genou)
  • Au forfait de Venus Williams de l’Open d’Australie (en raison de sa maladie, elle n’est pas encore  prête à revenir).

 

Chez les hommes, les noms de Robredo et de Devvarman s’ajoutent aux forfaits pour l’Open d’Australie de :

 

  • Robin Söderling (mononucléose, retour prévu en février)
  • Marin Cilic (genou, retour prévu en février)
  • James Blake (genou)
  • Fernando González (virus)
  • Paul-Henri Mathieu (genou, pas encore prêt à revenir au jeu)
  • Pablo Cuevas (genou, retour prévu en février)

 

Je ne parle ici que des forfaits de l’Open d’Australie. Si je commençais à faire la liste de tous ceux qui ont abandonné ou ont déclaré forfait pour tous les tournois, hommes et femmes, depuis le début de la saison, incluant les qualifications, j’en serais à plus de 25. C’est une liste de blessés vraiment incroyable en même pas deux semaines d’activités.

 

Il est certain qu’il y a beaucoup de questions à se poser sur ce plan. L’entre-saison serait-il trop court? Les joueurs en feraient-ils trop durant les entraînements pré-saison, au point où ils arrivent mal en point une fois la vraie saison amorcée, ou mal guéris de leurs petits ou gros pépins physiques? La saison est-elle trop longue? Le ralentissement des surfaces y est-il pour quelque chose?

 

Tant de questions, si peu de réponses! Nous pourrions tous avoir notre théorie sur le sujet et je suis convaincue que tous auraient une partie de la réponse.

 

Cependant, à mes yeux, la question la plus importante est celle-ci : qu’attendent les autorités gouvernantes des deux circuits pour se pencher sur la question?

 

Les champions de la première semaine

Il n’y a pas que des blessés sur le circuit, il y a aussi des vainqueurs et la première semaine a couronné trois champions tout à fait méritants.

 

Doha – Jo-Wilfried Tsonga devient le premier vainqueur de l’année

Après le forfait surprise de Roger Federer, dont le dos va mieux et qui s’est entraîné à Melbourne ce lundi, et la défaite de Rafael Nadal en demi-finale, c’est à une première finale de l’année toute française que nous avons eu droit tôt samedi matin à Doha, alors que Jo-Wilfried Tsonga a affronté le surprenant Gaël Monfils, une finale d’ailleurs également arbitrée par un Français, Cédric Mourier.

 

Toutefois, ce sont plus les conditions climatiques que le jeu qui ont fait jaser durant cette finale, alors que la brume est venue interrompre le match pendant près d’une heure et que les deux finalistes ont été victimes de chutes qui auraient pu avoir des conséquences plutôt désastreuses.

 

C’est finalement le no 6 mondial qui l’a emporté, en deux manches de 7-5 et 6-3, s’approchant ainsi d’une place dans le top 5. En effet, contrairement à l’actuel no 5, David Ferrer, Jo-Wilfried Tsonga a très peu à défendre dans les prochaines semaines, ce qui n’est pas le cas de l’Espagnol, qui doit défendre un titre à Auckland et une demi-finale à Melbourne.

 

 

La bonne tenue de Tsonga fait-elle de lui un très grand favori pour l’emporter à Melbourne, comme j’ai pu le voir et le lire en plusieurs endroits? Je ne crois pas et vous pouvez lire mes raisons dans le billet que j’ai consacré, samedi, à la victoire de Tsonga, sur Running Forehand.

 

(Photo: Karim Jaafar/AFP/Getty Images)

 

Brisbane – Ivan Lendl commence avec une fiche parfaite comme entraîneur

Nous n’attendions pas la présence d’Ivan Lendl dans la loge de son nouveau (et premier) protégé, Andy Murray, avant l’Open d’Australie. Alors quelle ne fut pas la surprise de le voir à Brisbane assister à la préparation de l’Écossais en vue de son match de demi-finale.

 

D’ailleurs, Murray n’avait pas amorcé le tournoi de façon très convaincante en raison de problèmes de genou. Il s’est toutefois fort bien repris, particulièrement une fois que la rouille des premiers matchs de la saison s’est estompée. Ses trois derniers matchs ont été convaincants, bien que je me doive ici d’avoir une petite réserve dans le cas de la finale.

 

En effet, en finale, il a fait face à un Alexandr Dolgopolov amoché, qui s’était blessé la veille lors de son match de demi-finale contre Gilles Simon. Dolgo s’était en effet étiré un muscle de la cuisse droite en s’étirant pour retourner un smash de son adversaire, tôt dans la deuxième manche.

 

Cela n’enlève rien au brio de Murray au service, un aspect qu’il semble avoir bien travaillé durant la saison morte (quoique j’attends Melbourne avant de m’emballer), mais face à un Dolgopolov amoindri, il n’y a pas eu de surprise dans sa victoire de 6-1, 6-3 sur l’Ukrainien, qui s’est d’ailleurs excusé au public d’avoir offert un spectacle « si ennuyeux » en raison de sa blessure.

 

 

Murray, pour sa part, a tenu à s’excuser à Dolgopolov de lui avoir infligé cette défaite (sans blague), justement parce qu’il était blessé. Toutefois, c’est dans ses remerciements qu’il en a fait rire plusieurs alors qu’en soulignant le travail de chacun des membres de son équipe, il a terminé en remerciant son entraîneur, « Monsieur Lendl ». 

 

C’est d’ailleurs l’apport d’Ivan Lendl que j’ai hâte de voir à compter de la semaine prochaine, à l’Open d’Australie.

 

(Photo: William West/AFP/Getty Images)

 

Chennai – Milos Raonic canonne

Et c’est le cas de le dire! Le Canonnier canadien a servi pas moins de 76 aces durant le tournoi, dont 35 lors de la seule finale, qu’il a enlevée au bout d’un marathon de 3h14 au no 9 mondial, Janko Tipsarevic, 6-7(4), 7-6(4), 7-6(4), match au cours duquel il n’y a d’ailleurs eu aucun bris de service.

 

Toute une performance pour le jeune Canadien, qui remporte ainsi son deuxième titre en carrière et qui est le premier joueur depuis Roger Federer (Halle, 2008) à remporter un tournoi sans avoir été brisé une seule fois. Assez impressionnant!

 

Raonic est donc bien parti pour continuer ce qu’une chirurgie à une hanche avait dû interrompre l’an dernier, c’est-à-dire sa montée au classement, lui qui, avec ce titre, s’est emparé du 25e rang mondial, un sommet (temporaire, n’en doutons pas) en carrière. Il sera intéressant de voir où il se situera dans le tirage du premier Grand Chelem de l’année et je suis persuadée que personne n’a envie de le voir dans sa portion trop tôt dans le tournoi.

 

À mon avis, Raonic pourrait bien être la surprise de l’Open d’Australie.

 

(Photo: Dibyangshu Sarkar/AFP/Getty Images)

 

16 Commentaires

Classé dans Alexandr Dolgopolov, Andy Murray, ATP250, Australian Open, Fernando Gonzalez, Florian Mayer, Gael Monfils, Gilles Simon, Grand Slams, James Blake, Janko Tipsarevic, Jo-Wilfried Tsonga, Marin Cilic, Milos Raonic, Nouvelles, Pablo Cuevas, Rafael Nadal, Robin Soderling, Roger Federer, Somdev Devvarman, Tennis canadien, Tommy Robredo, WTA

16 réponses à “Les champions de la semaine, la liste des blessés continue de s’allonger

  1. @ Caro

    D’abord, Bonne Année à toi!

    Et merci de toutes ces infos! Quant à Milos, c’est mon favori depuis déjà trois ans. Tu te souviens que j’avais mentionné avoir assisté à sa première victoire professionnelle à Jarry à l’intérieur (Futures Mtl) de même qu’un chèque de $3000…

    Lorsqu’il pense à ça, il doit bien rire…!🙂

  2. kenoe

    Des trois premiers vainqueurs de la saison, Tsonga me paraît le plus surcôté.
    Attention que l’on ne se méprenne pas, il mérite amplement son classement et ses prestations lors de la saison précédente ont été fabuleuses.
    Pour autant en faire un possible candidat à la victoire finale en Australie c’est aller un peu trop vite en besogne, tout comme notre hôtesse exhaustive jusqu’au bout des ongles je ne le vois pas y parvenir.
    Sa victoire au Quatar (d’ailleurs fichue inscription au sol en pleine zone de replacement des joueurs parfaite pour qu’ils se cassent la figure) est largement le fruit d’un tirage facile, seule Fed pouvait nous permettre d’évaluer au plus juste son niveau, malheureusement rendez-vous manqué et ce n’est pas la finale face à un adversaire qu’il connaît parfaitement et qui a la fâcheuse habitude de se planter en finale qui me convaincra du contraire. Son parcours a été pour le moins poussif, beaucoup de 3 sets face à des joueurs nettement inférieurs, un service pas encore au point, un des fautes directes en pagaille et même en finale un début de match apathique, seules éclaircies sa présence au filet et ses volées toujours aussi décisives.
    Dommage pour Monfils, brillant parcours face à Troicki puis Nadal il semblait avoir fait le plus dur, il a une fois de plus paru comme inhibé alors qu’il avait la première manche à portée, 4 titres pour 12 finales😦

  3. @ Loko

    Merci et pareillement à toi et à tes proches!🙂

    Oui, je me souviens très bien de tout ce que tu nous as dit sur Milos. Et il te le remet au centuple! Félicitations pour ta clairvoyance, un an avant nous!

    Pour les infos, ça me fait plaisir.🙂

    @ kenoe

    Je vais donc présumer que tu as lu les raisons pour lesquelles je crois que les gens s’emballent trop vite?😉

    D’accord avec toi pour son parcours. Début laborieux et l’adversaire qui aurait pu le tester a dû déclarer forfait.

    Quant à Monfils, ce qu’il m’a déçue! Il avait été tellement extraordinaire contre Nadal!

  4. Je vous avoue que Delpo est beaucoup plus brave que moi! Il avait la trouille, mais au moins, il l’a fait et a même aimé l’expérience, mais comme il le dit, il préfère jouer contre Roger que ces hauteurs! Je le comprends!

    Une tour dans la tour…

  5. Richard Bélec

    Merci pour ce résumé Caro, effectivement un titre bien mérité pour chacun de ces champions! J’espère que les dieux du tennis t’entendront en ce qui concerne Milos et qu’effectivement il soit la surprise de l’AO! Souhaitons lui un bon tirage!! Les canadiens en qualif débuteront mercredi leur tournoi afin de tenter de s’approprier une place dans le tableau principal – le tirage est sorti pour les gars et Peter Polanski jouera contre Simone Vanozzi, Vasek Pospisil lui aura John Millman comme adversaire au premier tour – je pense qu’ils devraient passer – En ce qui concerne Erik Chvojka, il devra battre Andrey Golubev pour avancer et ce ne sera pas facile… Pierre-Ludovic Duclos lui jouera contre Fcundo Bagnis – il est 28 tête de série et je ne le connaît pas donc j’assume que ce ne sera pas facile…Est-ce que Frank Dancevic est blessé? Il n est pas dans le tableau des qualifs…

  6. @ Richard

    Facu Bagnis est un jeune gaucher argentin (21 ans, 156e joueur mondial) dont l’équipe s’est d’ailleurs servi durant la dernière finale de Coupe Davis comme partenaire d’entraînement. Très, très talentueux, mais surtout un joueur d’ocre. Prenable pour Duclos, malgré les un peu moins de 100 places qui les séparent au classement.

    (Et très difficile pour moi, ce match, parce que je veux les voir gagner tous les deux.)

    Je crois que Dancevic est blessé.

    Quant à Chvojka, ce sont ses premières qualifications de Grand Chelem et il se retrouve face à Golubev. Vraiment moche!😦

    Drôle d’ironie du tirage : Eduardo Schwank, premier tour vs Juan Sebastián Cabal, celui avec qui il a atteint la finale de Roland-Garros l’an dernier!

  7. Les qualifications seront diffusées en direct (pas sur tous les courts, par contre, si je ne m’abuse). Je mettrai le lien quand elles débuteront, soit à 18h.

    En attendant, voici l’horaire.

  8. Chose promise…

    Diffusion en direct de matchs de qualification.

    Les matchs commencent à 18h HNE.

  9. Andrea Petkovic forfait de l’Open d’Australie en raison d’une fracture de stress au bas du dos. Pas juste son début de saison qui est à risque dans ce cas.

    Très triste nouvelle…

  10. Richard Bélec

    Victoire de Duclos, Polanski et Pospisil au premier tour des qualifs – Chvojka n a pu terminer son match donc la fin de celui ci aujourd’hui – il a pris une manche à Golubev mais tire de l’arrière dans la 3ième… à suivre

  11. kenoe

    C’est vrai que c’est surprenant tous ces retraits/forfaits alors même que la saison vient à peine de reprendre, l’approche de l’AO peut expliquer la prudence de certains, mais pour d’autres il ne s’agit malheureusement pas de simples ressentis douloureux comme la pauvre Petko qui souffre depuis déjà quelques temps. Le calendrier ne permet pas de prendre un peu de temps pour soi pour soigner ses blessures et pousse à jouer au risque souvent d’aggraver ses bobos. J’espère qu’elle retrouvera la santé au plus vite, une des rares joueuses que je suis encore attentivement, particulière et attachante à plus d’un titre.

  12. Suite à sa défaite au premier tour des qualifs (7-5 6-2 face à Bjorn Phau), Arnaud Clément, finaliste de l’Open d’Australie en 2001 aurait annoncé sa retraite du tennis, chose que la FFT a rapidement démentie. On verra.

    @ Richard

    À moins d’un miracle, Chvojka tombe. Golubev menait 5-1 au troisième quand ils ont interrompu le match.

  13. kenoe

    Pas encore de danse de la joie pour certains😉 , Clément n’est pas encore retraité, il a juste disputé son dernier match sur le sol australien et doit au moins disputer l’Open 13 devant son presque public.

  14. @ kenoe
    😆 C’est sa dernière année, c’est déjà ça.😉

  15. Martinbi

    Tout un exploit pour le jeune Raonic, qui est bel et bien remis de sa blessure à la hancue de l’année dernière, bref un excellent gage de confiance pour les Internationaux d’Australie. Tournoi au cours duquel il pourrait surprendre. Au moins jusqu’en ronde des 16? Je le crois…

  16. En attendant, je travaille sur un petit truc intéressant sur Running Forehand. Je vais essayer de l’adapter en français, mais vous pouvez toujours lire la première partie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s